-->
Forumactif

Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 

Le Deal du moment :
Codes promo Cdiscount : -30€ dès ...
Voir le deal

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Regards sur France Culture » LES FORUMS » France Culture » Les sujets obsessionnels de France Culture (et ses icônes)

Aller à la page : Précédent  1 ... 12 ... 21, 22, 23 ... 26 ... 31  Suivant

Accueil / France Culture

Les sujets obsessionnels de France Culture (et ses icônes)    Page 22 sur 31

Bas de page ↓   

Philaunet En ligne


Admin

211
Répondre en citant  
Re: Les sujets obsessionnels de France Culture (et ses icônes) - Mer 16 Oct 2019, 20:18

Instructif parcours d'une journée de France Culture comme il en est proposé chaque jour. Ici, le début du post (lecture intégrale conseillée) :
Curly(https://regardfc.1fr1.net/t849p160-vu-sur-le-site-et-dans-les-programmes-de-franceculture-fr#34007) a écrit:Bienvenue dans l’Enfer sur Terre, bienvenue sur France Clutrure.
Et bienvenue dans un monde complexe où les domaines le plus avariés sont abordés dans une optique avariée : guerres, révolutions, racismes, terrorisme, violences sexuelles et fin du monde. Tous les domaines on vous dit.(...)
La "petite équipe" d'employé(e)s de micro à France Culture a été sélectionnée avec le temps pour son profil homogène. Ses membres nourrissent leur vision du monde en s'échangeant des sujets pris, soit dans des revues, soit dans des instituts de sociologie et de politique.

Cent fois on a relevé ici l'influence de l'EHESS et de Sciences po Paris sur le programme de France Culture qui en réalité est le média son de ces organismes. Pas seulement eux, il faut y ajouter quelques associations, des partis politiques, des syndicats et des "laboratoires d'idées". Il suffit de relire les différentes rubriques de ce forum pour avoir le détail de cet ensemble.

Si cet univers faisait partie du programme de France Culture, ce ne serait pas un problème, mais il EST le programme entier.  Le moteur de ce programme ? Il est très simple : le monde (= la planète, la démocratie, l'économie, la famille, enfin tout ce que l'on peut imaginer) va mal. Il va même très mal (l'apocalypse est pour demain). Il faut donc le "réinventer", le "refonder", le "repenser", etc. Il se trouve que la "petite équipe" de Mme T., la directrice, sait comment faire pour que l'homme redevienne bon et que la terre soit de nouveau un paradis. Enfin, pas exactement, ce sont les "invités" qui le savent et à qui la station offre un porte-voix.

Résultat ? La station est un désert. Rien d'original, rien de nouveau, rien de frais, rien d'imaginatif, tant sur le fond que sur la forme.  La forme, parlons-en ! Du matin au soir des dialogues ou des discussions à deux ou trois. Et quelles discussions ! Du délayage sur une heure de sujets dont le tour pourrait être fait en 15 minutes.

Ce constat ne tombe pas du ciel, il vient d'une comparaison dans le temps (ce qui a été fait sur France Culture et qui est rediffusé dans les Nuits) et avec les univers radiophoniques de nos proches voisins britanniques et allemands.

Le sous-forum "Autres radios culturelles" et le fil "Des idées pour France Culture" signalent régulièrement le moyen d'échapper au monde étouffant de France Culture.

Un nouvel exemple pour conclure : tandis que FC consacrait une demi-heure de promotion à un livre sur Nathalie Sarraute, puis vingt minutes à relayer et commenter des dépêches de l'AFP ou d'organes de presse, et enfin de lancer le sujet du siècle "la laïcité" suite à un fait divers, la radio frontalière allemande proposait des recensions de haute qualité sur une exposition à Paris, „Futur, ancien, fugitif“ ; sur une installation artistique qui ne fait pas l'unanimité à Constance, Kunst von Yadegar Asisi ; un entretien avec la future responsable du salon du livre de Francfort, Hoffnungszeichen für deutschen Buchhandel contenant une belle réflexion sur la pérennité de l'objet livre, et un résumé d'une conférence de la nouvelle lauréate du Prix Nobel de littérature (2018), Olga Tokarczuk in Stuttgart . Ceci, et encore d'autres sujets non sélectionnés pour réécoute (par exemple un reportage sur l'exposition Les Bruits du Temps d’Arno Gisinger au Frac Alsace, Sélestat ), est présenté à l'auditeur par des voix variées et orchestré par un présentateur dynamique. À Paris, c'est plus d'une heure de Gesbert et de l'information vue et lue partout. De la radio centrée sur ses obsessions et son territoire, courroie de transmission complaisante des éditeurs, et dont le degré d'ouverture et de curiosité est proche de zéro.

* Pour son exposition interdisciplinaire Les Bruits du Temps, le photographe et historien Arno Gisinger explore les archives sismologiques de l’Université de Strasbourg, leur contexte historique franco-allemand et questionne le rôle de la photographie dans les sciences. Faisant le lien entre l’histoire et les représentations visuelles, il réinterprète des documents tirés des collections scientifiques et, au travers de bio-topographies, retrace la vie de Marc Bloch (1886-1944), célèbre historien français et professeur à l’université de Strasbourg.

Philaunet En ligne

Philaunet
Admin

212
Répondre en citant  
''l'Angoisse atroce, despotique, Sur mon crâne incliné plante son drapeau noir'' - Mer 23 Oct 2019, 09:22

Le matin :

Les sujets obsessionnels de France Culture (et ses icônes) - Page 22 Scree253

Lieu non précisé : geôle russe, indonésienne ou iranienne ?

Le soir :

Les sujets obsessionnels de France Culture (et ses icônes) - Page 22 Scree254

Un des enfants chéris de la station. Inefficace censure : interviews et films abondent.

Philaunet En ligne

Philaunet
Admin

213
Répondre en citant  
La totale - Sam 26 Oct 2019, 09:18

Curly(https://regardfc.1fr1.net/t871p40-avis-critique#33940) a écrit:Cette semaine, bon sang mais qu’il est Excellent Avis Critrique !
Avec de tels ingrédients , comment voulez-vous que cela change ?
Curly(https://regardfc.1fr1.net/t871p40-avis-critique#34018) a écrit:Attention ! Exceptionnel ! Avis Triquite est cette semaine particulièrement Excellent !
Je crains que cette semaine notre chroniqueur d'Avis critique reste pétrifié devant l'excellence de ce numéro hors norme. Les louanges habituelles vont paraître bien fades pour décrire "Pourquoi le patriarcat ?" / "Vagabondes, Voleuse, Vicieuse" du 26/10/2019.

Il va falloir repenser, réinventer, refonder tout le vocabulaire de la langue française, car les synonymes d''excellent' semblent tous impuissants à décrire ce numéro d'une originalité exceptionnelle.

Peut-être mettre au carré deux antonymes d'"excellent" , car les mathématiques nous enseignent (cf. ''Is maths real?'') que le carré de deux nombres négatifs est un nombre positif.

Quoi qu'il en soit, pour celles et ceux qui n'auraient pas le temps d'écouter l'introduction du rédacteur en chef de la revue sociopolitique en ligne aoc qui a ses quartiers à France Culture via le trio Bourmeau/Bourgois/Broué, voici le chapeau (je n'ai pas lu la suite) :

"Un autre regard sur le patriarcat : dans _Pourquoi le patriarcat ?_, les universitaires américaines Carol Gilligan et Naomi Snider proposent une explication inédite de la persistance de cet ordre inégalitaire, en ajoutant une dimension psychologique à la grille de lecture purement politique habituellement mobilisée. Si le patriarcat demeure, ce n’est pas seulement parce qu’il est dans l’intérêt des hommes qui résistent donc à en sortir… il y aurait un intérêt psychologique au sacrifice de l’amour. Nous nous intéresserons ensuite à l’essai de Véronique Blanchard, Vagabondes, voleuses, vicieuses : adolescentes sous contrôle, de la Libération à la libération sexuelle. L’historienne a exhumé des centaines d’archives, des années 1950 et 1960, pour faire entendre les voix de celles qu’on appelait alors les « mauvaises filles » et qui faisaient l’objet d’un contrôle social et judiciaire bien particulier. Une plongée dans la coulisse de la fabrique du genre et des inégalités."

Philaunet En ligne

Philaunet
Admin

214
Répondre en citant  
La science, non ; la psychanalyse, toujours... - Lun 28 Oct 2019, 09:46

À chaque jour son psychanalyste sur les radios culturelles françaises :
nous recevons Pierre-Henri Castel, philosophe, psychanalyste, directeur de recherches au CNRS, auteur notamment de “Le Mal qui vient : essai hâtif sur la fin des temps” (Ed. Cerf).
Les matins : "comment vivre avec la peur ? "

et
Cynthia Fleury, psychanalyste,  philosophe, professeure au conservatoire National des Arts et métiers, titulaire de la chaire « humanité et santé » , elle a récemment publié « le soin est un humanisme ».
Musique émoi

Le premier a été reçu plusieurs fois à l'antenne de France Culture, la seconde a été une invitée régulière chez Raphaël Enthoven et l'est encore chez Van Reeth.

(Voir aussi : Psy partout, oiseaux nulle part le 04 oct. 2019).

Philaunet En ligne

Philaunet
Admin

215
Répondre en citant  
Psychanalyse et féminisme, grandes causes franceculturiennes - Jeu 31 Oct 2019, 11:47

Cela faisait longtemps (hier peut-être ?) que la station n'avait pas mis la psychanalyse, passion franceculturienne par excellence,  au programme :

Les sujets obsessionnels de France Culture (et ses icônes) - Page 22 Scree278

Ironie de l'histoire, le sujet est abordé dans une émission qui s'appelle "la Méthode scientifique"...

Pour ce qui concerne le féminisme, idem, c'est tous les jours. On ressort plus ou moins chaque semaine les sorcières, autres victimes du monde anti-femme existant depuis la nuit des temps.

Les sujets obsessionnels de France Culture (et ses icônes) - Page 22 Scree279

Philaunet En ligne

Philaunet
Admin

216
Répondre en citant  
L'extrême-gauche terroriste sous les projecteurs de FC, ce n'est pas lui faire de la publicité... - Dim 03 Nov 2019, 21:52

Rappelez-moi la figure de rhétorique consistant à dire qu'on ne parle pas de quelque chose et pourtant d'en parler en long et en large? La prétérition ? Un sport pratiqué à haute dose à France Culture.

Le dimanche, ou tout autre soir de la semaine, on pourrait imaginer une heure de programme consacré à... bien des choses. Mais non, France Culture persiste. Donc à 21h, pour deux heures, ce soir c'est lutte armée contre le capitalisme : "La Décennie rouge raconte la lutte ravageuse menée contre le capitalisme par la bande à Baader- la RAF (Rote Armée Fraktion)-dans la RFA post 1968".

Évidemment, la journaliste et écri-vaine qui a imaginé ce cycle et toute la bande à Treiner se défendent de faire l'apologie des groupes terroristes d'extrême-gauche. Mais deux heures à les mettre sous les projecteurs sous prétexte de présentation dans une fiction documentaire, qu'est-ce faire d'autre ?  

Et comme toujours cette phrase bête qui prend les auditeurs pour des imbéciles  : "raconter une histoire mal connue". Ah oui, mal connue ? De qui ? De toute façon en 1/4h ou 1/2h de lecture il est aisé de se faire une idée précise de cette période et de la Bande à Baader pour ceux qui ignorent ce moment des années 1970.

Extrait d'un texte non signé sur la page de l'émission : "Du milieu des années 60 à la fin des années 70, l'intelligence était critique et la jeunesse des métropoles occidentales luttait pour la justice et la fraternité. Ces rêves passaient par le ''désir'' de révolution". L'intelligence et la jeunesse ? Qui et combien ?

"Ils se heurtent de front à l'Etat, ne reculant pas devant les meurtres individuels, les attentats, les enlèvements au nom d'une lutte sans merci contre le capitalisme". Tous les jours sur France Culture, des émissions se font les porte-voix des anti-capitalistes, soit de base (syndicalistes de combat et zadistes) soit ayant pignon sur Sciences po (intellos planqués dans la fonction publique).

J'aime assez cette phrase, elle mériterait un développement de Mme Quitot : "Il s'agit concernant la RAF d'une lutte se réclamant des Lumières et non de l'entreprise obscurantiste des Contre Lumières.".

"L'image qu'on a aujourd'hui de la « Décennie rouge » est celle d'une image provenant pour la plus grande partie de la police et des medias. La police a dépolitisé la RAF pour la criminaliser". C'est sûr que devant meurtres, attentats et enlèvements (les Lumières nous voilà !), les autorités ou les médias auraient dû accueillir cette bonne parole politique anticapitaliste comme le fait FC chaque jour. Avec complaisance et empathie.

"Faire l'économie", comme ceci est joliment dit : "En racontant l'histoire de la RAF on ne doit pas faire l'économie de l'histoire des victimes". Ouf ! Enfin ! Merci pour elles.

Et ceci, cerise sur la gâteau, acte manqué, comme dirait l'autre. Des mots qu'on suppose (et espère) vouloir dire le contraire de ce qu'ils disent : 'l'historicisation du groupe Baader-Meinhof ne doit en aucun cas se faire sans que les membres du groupe et leurs victimes ne soient mis sur un plan d'égalité".

Bref, pour un programme du dimanche soir sur tous les sujets possibles hors révolution, anti-capitalisme, lutte contre la bourgeoisie, etc, vous repasserez.

Philaunet En ligne

Philaunet
Admin

217
Répondre en citant  
''Philosophe de l’intime'' (encore une) - Ven 08 Nov 2019, 11:29

Pas un seul jour sans :

Les sujets obsessionnels de France Culture (et ses icônes) - Page 22 Scree319
… par les concepts, mais par le corps avant tout : maternité, menstruations, seins... Elle fait siennes les questions de l'incarnation féminine.

À part cela, toute la grille de FC se hérisse contre l'anthropocentrisme… Mais toute la station n'est que paroles de personnes (f.) se regardant le nombril (au minimum), parlant d'elles-mêmes, d'identité sexuelle, de catégories (exploitées, forcément) auxquelles elles appartiennent, etc.

Comment font donc les autres radios culturelles pour exister ? Je n'y vois quasiment jamais ces lamentations et revendications dont l'auditeur de FC est bombardé du matin au soir. Ah oui, la directrice de France Culture se revendique ouvertement féministe ? Ceci doit expliquer cela, qui est la transformation de l'antenne en instrument pesant de militantisme.

Encore une invitée parfaite pour FC qui combine, quelle surprise !, féminisme et science politique : Camille Froidevaux-Metterie, philosophe féministe, professeure de science politique et chargée de mission égalité-diversité à l’Université de Reims Champagne-Ardennes

Où sont les linguistes ? Les zoologues ? Les géologues ? Les architectes ? N'y en a-t-il pas en France ?

Philaunet En ligne

Philaunet
Admin

218
Répondre en citant  
Pas un jour sans psy - Mer 13 Nov 2019, 15:08

Voilà un sujet pour le conclusionneur (la Mésopotamie lui prend la tête, son univers, c'est le Carrefour market) :

Les sujets obsessionnels de France Culture (et ses icônes) - Page 22 Scree343

Existe-t-il une autre station de radio où l'on fasse quotidiennement, comme à France Culture, la promotion de la psychanalyse ?

Un dessin qui inspire... mais quoi ?

Yann Sancatorze 

Yann Sancatorze

219
Répondre en citant  
Le complot de la blanche blanchitude immaculée - Mar 19 Nov 2019, 21:36

En ce moment, la station est la cible de moqueries bien méritées sur les réseaux sociaux. A cause de quoi ? De ceci :

Les sujets obsessionnels de France Culture (et ses icônes) - Page 22 Sans_t10

Les réactions sont parfois amusantes. A la suite de la vidéo d'explication dans le style du vulgarisateur qui s'adresse à des simples d'esprits ("car le saviez-vous, en réalité les statues n'étaient pas blanches", on croirait du Mathieu Mauduit) : parmi les réactions "Pour cuire un oeuf, il faut 12 minutes. Vous l'apprendrez dans 10 ans. Ne me remerciez pas France Culture.", ou "Personne ne le sait, sauf ceux qui ont suivi une fois dans leur vie la visite guidée d'un musée ou d'une cathédrale, c'est tout."

Ce qui est intéressant de noter dans l'ensemble des réactions, c'est que le forum RFC (comme toujours) est très largement en avance sur son temps : les critiques développées ici depuis quelques années à l'encontre de la station sont en train d'être formulées, découvertes, articulées par le grand public. Enfin ! Sont pointés les défauts et les obsessions qui font que la station n'est quasiment plus écoutable aujourd'hui : obsessions paranoïaques de l'oppression identitaire, sursimplification généraliste par peur d'un élitisme très largement imaginaire, découverte d'un fait très largement connu depuis longtemps (la couleur des statues, pas la conspiration occidentalo-centrée), arrogance idéologique sans curiosité intellectuelle, et mensonges purs et simples pour justifier la cause. Il est probable que Sandrine Treiner n'en saura jamais rien car rien ne filtre dans son bunker : aucune critique, aucune remise en cause, aucune question sur la validité de sa ligne directoriale. Mais au moins il y a une prise de conscience. On voit même des intellectuels de gauche (!!!) se moquer de ces obsessions. Dire que tout ça, RFC l'avait déjà prévu...

Curly 

Curly

220
Répondre en citant  
Lessive France Culture 2 en 1 : elle anéantit l'intelligence et donne un éclat de blancheur à votre bêtise - Mar 19 Nov 2019, 22:53

Pour faire suite modestement au message consacré à une vidéo pathétique (mais elles le sont toutes...) de Culture Prime,
le tweet a été modifié depuis, un employé a été appelé en urgence pour enlever toutes les impuretés de ce tweet grotesque afin qu'il retrouve toute sa blancheur éclatante.
Toutefois, et là il sera impossible de modifier quoi que ce soit, la vidéo est restée telle quelle, reflet éclatant de blancheur du tweet originel. Parce que, comme le précisait Yann Sancatorze dans son message, le grotesque inonde toute la patrouille de France Rtutucre. Juste corriger un tweet, c'est comme si on foutait un bout de scotch sur une fuite de canalisation.

Un article de vulgarisation sans aucun intérêt, parce que ne serait-ce qu'en un clic on trouve plus d'infos mais ailleurs (et même des vidéos crétines de youtubeurs dont France Tructure souhaite bien naïvement siphonner le public, lol mdr), nous indique, et le message n'est même pas subliminal, où se trouve le niveau de culture de France Tructure actuellement : dans les chiottes .

Philaunet En ligne

Philaunet
Admin

221
Répondre en citant  
France Culture : ''un SWJ (« social justice warrior »)'' - Mer 20 Nov 2019, 11:52

Yann Sancatorze(https://regardfc.1fr1.net/t735p210-les-sujets-obsessionnels-de-france-culture-et-ses-icones#34246) a écrit:En ce moment, la station est la cible de moqueries bien méritées sur les réseaux sociaux (...)
Plus que de moqueries, il s'agit d'une levée de boucliers comme on n'en avait pas vu depuis fin 1999, au moment de la "casse" de France Culture par Laure Adler.

Le journal Marianne, qui ne semble pas émarger au budget de la station via piges, partenariats ou événements promotionnels (les moyens de s'attirer les bonnes grâces des médias et de faire taire toute critique) fait un point clair et précis sur l'affaire, laquelle illustre la mentalité et les pratiques quotidiennes de la station depuis des années : Statues grecques blanches : quand France Culture sombre dans le complotisme indigéniste .

Le journal reproduit une capture d'écran avec le tweet incriminé (voir post de Yann Sancatorze également) :

Les sujets obsessionnels de France Culture (et ses icônes) - Page 22 Scree363

On apprend que le tweet a été supprimé, ce qui a permis la disparition de nombreuses réactions hostiles (qui ont pour certaines des relents idéologiques détestables).

Le tweet a été ensuite republié sous une autre forme avec toujours la même vidéo du chercheur sur lequel a enquêté Marianne. C'est  délectable...

La station a fait profil bas en espérant qu'un sujet chasserait l'autre, ce qui est le cas sur Twitter, contrairement à ce forum qui a une mémoire et dont on peut trouver tout sujet, tout nom, toute émission mentionnée grâce à la fenêtre de recherche.

La seule réaction officielle devant la vague de protestations :

Les sujets obsessionnels de France Culture (et ses icônes) - Page 22 Scree365

Parmi les commentaires les plus modérés on trouve :

"France Culture n’a plus rien à voir avec la France et la culture. Elle n’est plus qu’un SWJ (« social justice warrior ») qui diffuse sa propagande au mépris de la pluralité des opinions. Ce qui serait son droit le plus strict si seulement elle n’était pas une radio publique."

"France culture assume totalement son positionnement jeune. La radio a progressé spectaculairement sur ce public. Ensuite, le gauchiste de la station la pousse à adopter les codes des Universités US et toutes les conneries qui vont avec. Dont un sérieux révisionnisme historique."

Le journal  Marianne :

''France Culture en arrive à accuser toute l'histoire de l'Occident de racisme, plaquant au passage de manière anachronique les problématiques de métissage sur des périodes qui n'y étaient pas confrontées. Heureusement, le fascisme de la statue en marbre prendra fin en Mai 68, quand "l'idéologie blanche" (sic) reculera enfin "grâce aux techniques d'investigation et au grand retournement culturel".'' 
Yann Sancatorze(https://regardfc.1fr1.net/t735p210-les-sujets obsessionnels-de-france-culture-et-ses-icones#34246) a écrit:Ce qui est intéressant de noter dans l'ensemble des réactions, c'est que le forum RFC (comme toujours) est très largement en avance sur son temps : les critiques développées ici depuis quelques années à l'encontre de la station sont en train d'être formulées, découvertes, articulées par le grand public. Enfin ! Sont pointés les défauts et les obsessions qui font que la station n'est quasiment plus écoutable aujourd'hui : obsessions paranoïaques de l'oppression identitaire, sursimplification généraliste par peur d'un élitisme très largement imaginaire, découverte d'un fait très largement connu depuis longtemps (la couleur des statues, pas la conspiration occidentalo-centrée), arrogance idéologique sans curiosité intellectuelle, et mensonges purs et simples pour justifier la cause.
Il est probable que Sandrine Treiner n'en saura jamais rien car rien ne filtre dans son bunker : aucune critique, aucune remise en cause, aucune question sur la validité de sa ligne directoriale. Mais au moins il y a une prise de conscience. On voit même des intellectuels de gauche (!!!) se moquer de ces obsessions. Dire que tout ça, RFC l'avait déjà prévu...
Voir aussi le post 220 de ce fil.

Contenu sponsorisé 


222
Répondre en citant  
Re: Les sujets obsessionnels de France Culture (et ses icônes) -

Les sujets obsessionnels de France Culture (et ses icônes)     Page 22 sur 31

Haut de page ↑   

Aller à la page : Précédent  1 ... 12 ... 21, 22, 23 ... 26 ... 31  Suivant

Accueil / France Culture

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum