Forumactif

Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Regards sur France Culture » LES FORUMS » France Culture » Les Pieds sur terre

Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 16, 17, 18

Accueil / France Culture

Les Pieds sur terre    Page 18 sur 18

Bas de page ↓   

Philaunet 


Admin

171
Répondre en citant  
L'ère du fait divers criminel à France Culture - Lun 13 Jan 2020, 07:50

"elle a survécu à trois tentatives d'empoisonnement" ; " étrange homme d'affaires", c'est dans Le viager, les vieilles dames, et l'empoisonneur, une émission authentiquement culturelle ne  visant pas à cultiver le morbide, la peur, le soupçon.  Et puis une personne âgée vs. un homme d'affaires, voilà un super casting !

Philaunet 

Philaunet
Admin

172
Répondre en citant  
Les faits divers - Jeu 27 Fév 2020, 09:51

Fait divers largement relayé par la presse locale et nationale populaire, la station devait s'en emparer pour faire du clic. Un sujet culturel par excellence, on y traitera certainement de zoologie...

Les Pieds sur terre - Page 18 Scree812

Léopard d’Afrique (Schlegel 1857) - Panthera pardus

Curly 

Curly

173
Répondre en citant  
Baume de bonheur sur fond de misère - Mer 09 Déc 2020, 11:49

Parmi les quelques messages extatiques publiés par la médiatrice, celui-ci :

Les Pieds sur terre - Page 18 Opera711

Imaginez la scène, c’est idylle à la campagne. Une image naît immédiatement dans nos âmes étourdies par l’humeur automnale, qui n’est pas sans rapport avec une pub combinée pour la jardinerie Truffaut et le thé Lipton.

Mais donc, regardons la date : le 2.
Imaginons
1- que le message a été écrit après l’émission du 1. Alors vous vous remettez en tête la scène bucolique décrite dans l’éloge campagnard, et je vous mets le son qui va avec : [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/18722-01.12.2020-ITEMA_22500700-2020C6612S0336.mp3 " debut="13:35" fin="16:13"]
2- que le message a été écrit pendant l’émission du 2, une théorie saugrenue mais qui se tient quand on regarde la date et l’heure indiquée par la médiatrice : que fout l’auditrisseteur à 13h54 alors qu’ilelle est censé ou ée humer les parfums euphoriques de son jardin et des patasses dans la mouise ?
Imaginez à nouveau la scène truffaldo-liptonesque. Je vous remets le son qui va avec, un récit spontané, quoiqu’écrit, de la vie quotidienne émeuvante de l’autrisse du reportage qui se prend elle-même comme témoin : [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/10078-02.12.2020-ITEMA_22501800-2020C6612S0337.mp3" debut="06:39" fin="08:56"]
3- que le message a été écrit à une autre date, si possible antérieure. Et là je ne vous mets pas le son qui va avec, c’est toujours pareil.
Un vrai moment de bonheur, installé tranquilou dans le jardin, à sniffer les malheurs du monde.

Ce qui est bien avec les messages publiés par la médiatrice, c’est qu’ils font toujours office d’auto-promo masquée, c’est toujours pile ce que la Direction AJT – le circuit de la pulpe ne doit jamais s’arrêter – souhaite donner comme image de sa chaîne de toulésavoirs.

Mais, hélas, hélas, les dithyrambes délirants se heurtent toujours à un principe indiscutable, celui de la réalité.

Philaunet 

Philaunet
Admin

174
Répondre en citant  
''Salut les copains !'' - Mar 22 Déc 2020, 10:53

Le niveau de France Culture, la radio nationale dite culturelle :

"Jean a rencontré une fille au travail. Ils s'ajoutent sur Facebook, échangent des messages et commencent une relation assez intense mais compliquée.
Jusqu’au jour où cette fille le “ghoste” : elle ne répond plus à ses messages, ne lui donne pas de nouvelles."

"Des nouvelles de Jean :"

- Jean n'a plus eu de contact avec la fille qui l'a ghosté. Il se dit aujourd'hui épanoui et vit avec sa compagne.

Philaunet 

Philaunet
Admin

175
Répondre en citant  
Vie et chants d'oieaux par Jean Boucault et Johnny Rasse - Lun 21 Mar 2022, 21:09

Sonia Kronlund débarque : elle n'avait visiblement jamais entendu parler de Jean-François Zygel, lui qui a mis le pied à l'étrier aux deux chanteurs d'oiseaux, Jean Boucault et Johnny Rasse dans son inoubliable Cabaret Classique de 2006 et 2007 sur France Musique (cf. la très instructive interview : Rencontre avec les deux chanteurs d’oiseaux à la Folle Journée 2016). Il est d'ailleurs deux fois question de Zygel (viré de France Musique avec d'autres lors de l'éphémère passage d'une directrice) dans ce numéro qui surpasse en connaissance et amour de l'oiseau le peu que l'on a entendu depuis des années sur France Culture, par exemple dans ce récent Cours particulier des Philochemins.

Deux vies parmi les oiseaux du 21/03/2022 donne à entendre l'histoire d'une double passion pour les chants d'oiseaux. Un reportage qui se rapproche de ceux de la BBC qui font témoigner des observateurs d'oiseaux et des preneurs de son. L'émission, en évoquant brièvement les mœurs des oiseaux et en en décrivant la beauté, fait davantage pour la nature que les cris d'alarme quotidiens de la station sur l'extinction des espèces. Il n'a pas été question de la chasse aux oiseaux migrateurs en baie de Somme alors que le courlis cendré, mentionné dans l'émission, attend encore sa protection complète.  
Depuis notre première rencontre avec Jean Boucault, il y a quatorze ans, celui-ci a continué d’imiter les oiseaux, et en a même fait son métier. Avec son ami d’enfance Johnny Rasse, ils parcourent le monde pour donner des concerts de chants d’oiseaux. Portrait d'un duo étonnant et complice.

Goéland argenté, rouge-gorge, uguisu, accenteur mouchet, courlis, chevalier gambette ou arlequin, alouette des champs… A moins que ce ne soient Jean ou Johnny qui les imitent à la perfection. Campés dans leurs bottes en caoutchouc, les deux amis et collègues emmènent Elise Andrieu en balade au Cap Hornu, dans la baie de Somme, lui présentant un à un les chants d’oiseaux qui ont bercé leur enfance. (...)
(...) On a rencontré Jean-François Zygel qui nous a fait comprendre que notre matière brute était musicale et qu'il fallait donc l'associer à du Ravel, à du Beethoven, travailler musicalement ces oiseaux. A partir de là, on a commencé à travailler ensemble.” Johnny Rasse

Avec Jean-François Zygel au piano, "Concert du nouvel an de l'orchestre symphonique de mulhouse à Riedisheim (68). 5 janvier 2014" :



Curly 

Curly

176
Répondre en citant  
Un nombril gros comme ça - Dim 30 Oct 2022, 10:18

Vous avez un nombril gros comme ça ? Vous avez une grosse envie de vous faire faire une analyse chez un psy mais ça vous emmerde parce que ça coûte cher et qu’à part votre psy, personne n’en profiterait ce qui serait dommage surtout quand on a un nombril gros comme ça ?
Une seule solution : travailler pour France Cu.
Vous faites votre gros docu, vous en faites un méga podcast disponible partout tout le temps, et surtout ne lésinez pas, étalez votre intimité.
Décomplexez-vous, France Cu a trouvé le moyen de faire passer votre nombril malgré sa grosseur : l’intime étant politique, vous n’avez plus qu’à dire que votre confession intime est politique et c’est inzebox.
En plus, au lieu de perdre bêtement du blé chez le psy, vous vous en faites un chouille. C’est en tout cas un bon point de départ. Après, libre à vous d’étaler votre nombril (don’t worry, l’intime est aussi universel, alors allez-y franco) à la tévé, dans un livre, voire plusieurs livres. Vous pouvez faire de votre intime votre vache à lait.
Tenez, pour vous montrer comment faire, un exemple : Ex-ologie, une vie de célibataire, une série politique des Pieds dans l’nombril.
Une série de cinq pieds produite par Adila Bennedjaï-Zou.
De quoi que ça parle ? De Adila Bennedjaï-Zou.
Comme l’intime est politique et universel en même temps, mais vazy fonce raconte ta vie politique et universelle !

- Nous sommes tout ouïe... nous ne sommes que ouïe pour vous...nous vous écoutons...
- Ça fait 17 ans que je suis célibataire sans jamais en avoir fait le choix. Alors j’ai décidé de retourner voir les hommes que j’ai aimés, pour essayer de comprendre comment j’en suis arrivée là.
- Oui, c’est c’la. Oui. Continuez.
- Depuis Retour vers le futur, je sais que nos destins se jouent à l’adolescence. Et moi, mon amour d’adolescente, je l’ai rencontré en 1990. A l’heure de l’effondrement du bloc soviétique et de la passion du Minitel.
- Mmmmoui…
- Le premier garçon avec qui j'ai fait l'amour, c'est Vincent, qui était aussi inexpérimenté que moi et c'était absolument merveilleux, maladroit et super de découvrir ça ensemble. On est l'un pour l'autre les témoins d'un passé révolu et il connaît des endroits de moi que personne ne peut connaître parce qu'ils ont disparus.
- Tout à fait tout à fait…
- J’ai consulté Sandrine, coach pour célibataires, qui m’a poussée à perdre du poids et à établir un “love vision board”, tout ça avec un accompagnement d’une valeur de 900€ à 1200€.
- Mmm… C’est beaucoup…
- Choisir son partenaire, c’est pas tout à fait comme acheter une voiture… J’ai presque envie de dire que si...Le plus difficile, c'est de faire la différence entre ce qui relève de la pression sociale et ce qui est mon désir propre.
- Ah bon...Mmmm...mmmm… Continuez…
- J’ai ensuite rencontré Antoine, le "gendre idéal", un militant rencontré à Gènes pour le G8 de 2001. En quelques jours, j'apprends ce qu'est la violence d'État et qu'il n'en faut pas beaucoup pour qu'une démocratie viole des libertés fondamentales. Mais c'est aussi là que je tombe amoureuse d'Antoine.
- Mmm...Oui...Intime et politique...c’est c’la…
- Et puis je rencontre Julien. C'était un truc d'une puissance... J'avais jamais vécu un truc comme ça de ma vie, quoi. Et donc je me dis là, maintenant, je peux, je vais quitter Antoine parce qu'en fait il faut que je quitte Antoine. Je le quitte pas pour Julien. Je le quitte parce qu'en fait cette histoire est terminée.
- Mmmoui, lorsque c’est fini on peut dire que c’est terminé...mmmmoui tout à fait…
- A partir de 2007, dans cette période de ma vie, pour la première fois, je veux du sexe et rien d'autre.
- Mmm.. de la politique et rien d’autre vous voulez dire…
- Avec Malik, la fête a été pour moi importante dans ma vie. La fête n'a pas seulement été un lieu d'étourdissement pour moi, elle a été aussi un endroit d'émancipation et de liberté.
- Ah bon…
- Je me suis intéressée ensuite à un programme visant à en finir avec le célibat, proposé par Karima.
- Est-ce bien raisonnable…
- Ce qui me dérange depuis le début dans ce programme : on fait porter à ces femmes la responsabilité de leur situation, comme si l’errance sentimentale et la fragilité des couples n’étaient pas des phénomènes sociaux. Si on apprend à toutes les femmes du monde à lâcher prise et à tous les hommes à reprendre le contrôle, on voit bien comment l’offre et la demande peuvent se rencontrer sur le marché de l’amour. Mais qui veut de ce monde-là ?
- Mmmoui, qui le veut… il vaut mieux que le marché reste équilibré en effet....qui veut d'un crack boursier.... mmm... et maintenant ?
- Pour la première fois de ma vie, je n’essaye pas de rentrer mon ventre et je m’achète des bodys moulants que je n’ai jamais osé porter jusque-là. Je me sens belle et remplie de désir. Jérémie devient mon amant jusqu’à l’accouchement.
- Mmm… Vous auriez raison de ne pas avoir tort en effet… Merci beaucoup pour cette consultation politique et universelle… Je vous roule un chèque dans votre nombril en sortant, ne vous dérangez pas…

                                                                                

Contenu sponsorisé 


177
Répondre en citant  
Re: Les Pieds sur terre -

Les Pieds sur terre     Page 18 sur 18

Haut de page ↑   

Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 16, 17, 18

Accueil / France Culture

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum