-->
Forumactif

Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 

-38%
Le deal à ne pas rater :
PHILIPS SCD301/02- Lot de 4 biberons Natural + sucette, goupillon et ...
30.99 € 49.99 €
Voir le deal
Le deal à ne pas rater :
Codes promo Asos Les French Days : jusqu’à 50€ de remise
Voir le deal

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Regards sur France Culture » LES FORUMS » Autres radios culturelles » RCF, Radio Chrétienne Francophone

Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Accueil / Regards sur France Culture

RCF, Radio Chrétienne Francophone    Page 1 sur 3

Bas de page ↓   

Philaunet En ligne

Philaunet
Admin

1
Répondre en citant  
RCF, Radio Chrétienne Francophone - le Dim 10 Déc 2017, 18:22

RCF Radio a une rubrique culture qui ne traite pas seulement de sujets confessionnels. Par exemple on notera ce sujet de 12'04 du 2 décembre 2017 : Jack London l'aventurier... des mers du Sud * qui intègre le documentaire d'Arte d'1h36 Jack London, une aventure américaine . Descriptif de l'émission plus bas.

Une autre émission attire l'attention Alexandra David-Néel, sa vie d'aventurière en BD **

Après une durée  de disponibilité sans filtrage qu'il faudrait vérifier, l'écoute en ligne ne se fait plus que sur inscription (des radios culturelles publiques francophones et étrangères pourraient s'inspirer de ce système), c'est le cas pour l'émission sur l'aventurière Alexandra David-Néel.

Merci à Fred de Rouen d'avoir attiré mon attention sur ce réseau qui diffuse également des émissions musicales dont deux récentes feront l'objet d'une mention dans le post suivant.


* Son nom reste attaché aux grands espaces de l'Alaska. Jack London a pourtant réalisé un grand voyage dans le Pacifique, jusqu'aux îles Marquises sur les traces d'Herman Melville.

On a commémoré en 2016 le centième anniversaire de la mort de Jack London (1876-1916). Cet immense écrivain et journaliste américain est l'auteur du très célèbre "Martin Eden" en 1909, mais aussi de "L'Appel de la forêt" (1903) ou encore de "Croc-Blanc" (1906). Le nom de cet aventurier tourmenté et avide de liberté reste attaché aux grands espaces de l'Alaska, du Yukon ou du Klondike. Ce que l'on sait moins c'est que Jack London fut aussi un aventurier des mers du Sud. Jusqu'au 7 janvier à Marseille se tient une magnifique exposition, "Jack London dans les mers du Sud", que l'on peut visiter ou dont on lire le catalogue d'exposition.

C'est au cours de ce voyage qu'il a écrit ce qui restera comme son plus grand roman, "Martin Eden"

Jack London L'aventurier

Entre 1907 et 1908, Jack London a réalisé un grand voyage dans le Pacifique à bord du Snark, un voilier de 17 mètres de long. Et rien que de faire la traversée San Francisco - Hawaï sur un tel beateau relève de l'aventure ! C'est que précisément à cette époque Jack London est connu, il fréquente le cercle des intellectuels californiens et sans doute que l'envie de partir à l'aventure se faire sentir à nouveau. Il ira à la rencontre des peuples polynésiens et mélanésiens et aussi jusqu'aux îles Marquises sur les traces de ses écrivains favoris, Robert Louis Stevenson et Herman Melville. C'est au cours de ce voyage qu'il a écrit ce qui restera comme son plus grand roman, "Martin Eden".

Jack London collectionneur

"On ne peut parler de collecte au sens ethnologique du terme", explique Marianne Pourtal Sourrieu. Mais Jack London et sa femme Charmian ont emporté avec eux de magnifiques objets. L'exposition du musée d’Arts africains, océaniens, amérindiens (MAAOA) en expose une partie, avec des pièces de la même zone géographique et de l'époque de l'écrivain. On trouve aussi des pièces d’autres grands musées comme le musée du Quai Branly, le musée Barbier-Mueller. Et pour compléter la visite de l'exposition, on pourra lire "La croisière du Snark" (éd. Gallimard) écrit par Jack London lui-même.

Vidéo | "Jack London, une aventure américaine", documentaire de Michel Viotte

Invités

   Marianne Pourtal Sourrieu , conservatrice du Patrimoine, historienne de l'art, spécialiste des arts premiers, responsable du musée d’Arts africains, océaniens, amérindiens (MAAOA) de Marseille

Bibliographie

   Jack London dans les mers du Sud - L'Odyssée du Snark

   Michel Viotte, Marianne Pourtal Sourrieu

   éd. La Martinière (2017)


*************
** À défaut d'aller à Lhassa sur les traces d'Alexandra David-Néel, on pourra se rendre au musée Guimet, à Paris, où une exposition est consacrée à l'aventurière. Et lire la BD de Fred Campoy.

Cette émission est archivée. Pour l'écouter, inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous directement si possédez déjà un compte RCF.

Connue pour être la première femme occidentale à être entrée à Lhassa, la capitale du Tibet, en 1924, Alexandra David-Néel reste une grande figure d'exploratrice encore aujourd'hui. Ceux qui ont parcouru l'exposition du musée Guimet à Paris, "Alexandra David-Néel : Une aventurière au musée" (jusqu'au 22 mai 2017), seront heureux de compléter leur visite par la lecture de "Une vie avec Alexandra David-Néel" (éd. Grand Angle). Une BD dont le tome 2 vient de paraître. Son scénariste Fred Campoy se dit tout simplement "amoureux" du personnage "à la vie tellement extraordinaire".

"Même son enfance est passionnante!"

C'est grâce à son intérêt pour le bouddhisme que Fred Campoy a découvert Alexandra David-Néel (1868-1969). Française, née à Saint-Mandé, l'exploratrice est devenu orientaliste, tibétologue, mais aussi chanteuse d'opéra, journaliste... Pour raconter sa vie, il aurait fallu en réalité "huit ou 10 tomes" de BD, explique Fred Campoy. "Même son enfance est passionnante!" Ce pourquoi, le scénariste s'est inspiré du journal de sa secrétaire, Marie-Madeleine Peyronnet.

10 ans pour pénétrer au Tibet

10 ans à se faire refouler du pays et à vivre sur les territoires voisins. C'est déguisée en mendiante, qu'Alexandra David-Néel a finalement pu arriver à ses fins. L'exploit montre en tout cas le caractère bien trempé de cette femme qui dès l'enfance avait soif de partir - elle a fait plusieurs fugues dans sa jeunesse. Plus tard ce sera une soif aussi d'échapper à la condition féminine de l'époque.

Bibliographie

   Une vie avec Alexandra David-Néel - Livre 2

   Mathieu Blanchot, Fred Campoy

   éd. Grand Angle (2017)

Philaunet En ligne

Philaunet
Admin

2
Répondre en citant  
Un hommage bien mérité à Michel Chapuis - le Dim 10 Déc 2017, 18:41

Allegro vivace est l'émission musicale de RCF élaborée à Bordeaux et présentée par Aude Pénicaut. Sa durée courte, 25',  a obligé la station à présenter l'hommage à Michel Chapuis,  décédé le 12 novembre dernier, en  deux numéros (voir aussi France Musique Michel Chapuis (1930-2017), en 2010 dans ''Organo Pleno')

Le premier du 22 11 2017 Hommage à Michel Chapuis : L'improvisateur , donne à écouter deux de ses improvisations sur l'orgue Dom Bedos de Sainte Croix de Bordeaux, joyau de la facture baroque française (la présentation et les transitions d'Aude Pénicaud font très "radio associative"...).

Le second du 23 11 2017 Hommage à Michel Chapuis : Infatigable interprète de Jean Sebastian Bach , laisse le lecteur dans l'ignorance des œuvres jouées : "Trois œuvres du Cantor de Leipzig sur les orgues de l'église des Augustins de Toulouse, de l'église Saint Michel de Zwolle en Hollande, et de l'orgue Andersen à Ringsted au Danemark".

La première est la toccata BWV 538, donnée en concert et qui devrait emballer toute jeune organiste voulant "s'éclater" sur l'instrument (attention, ça dé-mé-nage !).

Comme indiqué plus haut après la durée d'accès direct à l'émission, il est nécessaire de s'inscrire pour accéder à l'écoute.

Merci à l'inlassable chercheur Fred de Rouen qui a découvert ces deux émissions et les a signalées aux intéressés..

Philaunet En ligne

Philaunet
Admin

3
Répondre en citant  
RCF, Radio Chrétienne Francophone - le Mar 16 Juil 2019, 21:00

Comment s'appelle cette radio ? Une émission d'histoire de 55 minutes y est diffusée chaque semaine (séquences quotidiennes de dix minutes assemblées) ;  la personne qui l'anime ne bafouille pas, ne coupe pas la parole, ne ricane  pas ; y est conviée une seule personne spécialiste d'un domaine, sans coupure par des chroniques ou des jingles du type "vous écoutez gnagnagna, l'esprit de gnagnagna", ou encore des publicités. La qualité de contenu et de forme rappelle les meilleurs numéros des Chemins de la Connaissance des années 1980-1990 sur FC.

Le projet de l'émission n'est pas d'accuser, de dénoncer, de s'apitoyer, mais de mettre en lumière des événements, des personnages, des époques, des lieux, des édifices et d'apporter de la connaissance. Un certain nombre de numéros partagent une thématique facilement reconnaissable.

Alors ?



Dernière édition par Philaunet le Lun 22 Juil 2019, 12:53, édité 2 fois

Philaunet En ligne

Philaunet
Admin

4
Répondre en citant  
''Quand on bâtissait une cathédrale au Moyen Age'' avec François Icher - le Mer 17 Juil 2019, 09:59

Réponse au quiz largement débattu sur ce forum, c'est... RCF (Radio Chrétienne Francophone) et l'émission s'intitule La suite de l'Histoire*.

Je conseille sans modération le numéro Quand on bâtissait une cathédrale au Moyen Age du samedi 13 juillet. Avec François Icher, historien, spécialiste de l'histoire des compagnonnages en France.

Extraits du descriptif : "Elles font encore aujourd'hui la fierté de Chartres, Reims ou Strasbourg. Les cathédrales, telles qu'on les bâtissait au Moyen Âge, exigeaient des années de travaux à des milliers d'artisans et d'apprentis. Autour des chantiers c'est toute une vie qui s'organise et d'innombrables corps de métiers qui se regroupent. Un petit monde que François Icher décrit dans l'un de ses livres resté célèbre, ''Les œuvriers des cathédrales'' (éd. La Martinière, 2012)."

" la cathédrale - du latin cathedra qui signifie ''le siège'', en l'occurrence le siège de l'évêque - est née entre le IVe et le Ve siècle. C'est à cette époque que les premiers édifices cathédraux se mettent en place : elles n'ont encore rien à voir avec les majestueuses cathédrales gothiques qui prendront le relais un peu plus tard".

Bibliographie :  
François Icher, Les œuvriers des cathédrales, éd. La Martinière (2012)
François Icher, La Société médiévale - Codes, rituels et symboles, coll. Points, éd. Seuil (2014)

************

* Des grands événements qui ont façonné les civilisations aux personnalités qui ont marqué les consciences, Véronique Alzieu se tourne vers notre histoire. Une émission pour mieux comprendre le monde dans lequel on vit. Le week-end, elle vous offre l'intégrale du feuilleton proposé du lundi au vendredi.

Véronique Alzieu
Journaliste à RCF depuis 1993, Véronique s'est spécialisée au fil des ans dans le domaine de la foi, de la vie spirituelle et de la recherche de sens. Elle a choisi la radio parce que c'est un média de proximité, chaleureux sans être intrusif. Son léger accent trahit ses origines pyrénéennes qu'elle revendique avec joie!

Philaunet En ligne

Philaunet
Admin

5
Répondre en citant  
La Normandie à l'honneur ; Fred de Rouen à Varengeville-sur-mer - le Lun 22 Juil 2019, 14:09

Dans la série L'été des festivals, Matthieu Dranguet présentait le 1er juillet 2019 Le festival Les Musicales de Normandie .

Une des différences avec France Musique : il n'y a pas de "jeux" où gagner qui un CD, qui une place de concert. L'expression "jeu radiophonique" est indéfectiblement liée aux pitreries des radios commerciales, mais France Musique l'impose à ses présentateurs. Passons. Oui passons sur RCF pour écouter l'heure quotidienne non divisée en confettis de jeux, de témoignages de festivaliers (et moi, et moi, et moi), etc.

Une heure, un festival, deux ou trois séquences d'interviews toujours bien montées avec les directeurs de programmes et les musiciens. C'est bref, informatif et suivi de plages musicales illustrant les concerts à venir.

RCF met l'accent sur les lieux de patrimoine dans lesquels les concerts sont donnés. Cela rappelle les Lunchtime concerts de la BBC extraits des festivals d'été.

Dans ce numéro des Musicales de Normandie , on entend François Lazarevitch parler de sa programmation et du CD The High Road to Kilkenny (''Gælic songs and dances of the 17th & 18th centuries'') qui a eu un certain écho sur Arte



Invité, aussi, Daniel Isoir directeur de l'ensemble "La Petite symphonie" qui proposera en juillet un répertoire plus récent que son domaine habituel (le XVIIIe siècle), à savoir le quatuor avec piano opus 47 de Robert Schumann dont sont diffusés les deux premiers mouvements dans une très belle interprétation (ensemble non identifié).

La page de l'émission de RCF ne donne pas les détails de l'émission. Pas de redevance du service public avec laquelle payer des employés ad hoc...

Dans cette émission, il est question du bois des Moutiers - Varengeville-sur-Mer où se déroule un concert. L'église de la commune accueille également des concerts et c'est à une répétition d'un de ses ensembles favoris que notre contributeur mélomane Fred de Rouen avait par hasard assisté, émerveillé, lors d'une de ses dernières promenades à l'été 2017. La commune possède un célèbre cimetière marin où repose, entre autres, le compositeur Albert Roussel, le compositeur préféré de notre ami. En février de l'année dernière, Fred de Rouen y a été, selon son souhait, inhumé.

Philaunet En ligne

Philaunet
Admin

6
Répondre en citant  
''Festival Messiaen: une 22ème édition pour les oiseaux'', avec Bruno Messina - le Jeu 25 Juil 2019, 10:28

Un des plaisirs de l'écoute de RCF pour le nouvel auditeur, c'est d'entendre de nouvelles voix. Le pari de France Culture, fidéliser l'auditeur sur la même voix chaque jour, est raté. Il y a une usure, surtout quand ces voix ne sont pas radiogéniques et formées à l'émission radio.

Étonnamment (pour le nouvel auditeur), les différents présentateurs (h/f) de "L'été des festivals" de Radio Chrétienne Francophone sont tous bons. Ou, en tous les cas, on ne se rend pas compte de leurs défauts, vu qu'ils tournent. Ou ont suivi une formation à la parole radiophonique contrairement à ce qui se passe à France Culture.

Le producteur tournant, voilà ce qui avait fait le succès et la qualité de France Culture jusqu'au début des années 2000 (et qui fait l'intérêt de France Musique les week-ends cet été). Nous avions une "audiodiversité". Nous avons aujourd'hui un paysage appauvri et des espèces invasives destructrices de la diversité culturelle. Fin du préambule.

Que l'on aime ou non Olivier Messiaen, le numéro Festival Messiaen: une 22ème édition pour les oiseaux * présenté par Nicolas Boutry du lundi 22 juillet (55 min) est à écouter.

La page de l'émission aurait pu indiquer l'invité, Bruno Messina, le directeur artistique du Festival, dont la verve et l'enthousiasme vous feraient aller n'importe où ! Quel vendeur ! Son éditorial est un modèle, j'en extrais ce passage : "il y a une grande urgence à défendre la création musicale dans un monde malade d'uniformité où notre capacité à entendre, ouïr, écouter, se réduit aussi tristement et dangereusement que la glace sur les sommets." (transmis à Marc Voinchet qui supprime trois émissions de création à la rentrée sur France Musique...).

RCF n'indique pas sur sa page les pièces diffusées. Notons que la richissime radio publique suisse ne le fait pas non plus, alors... Moins d'informations écrites pour retrouver le goût de la radio à l'ancienne et l'effort de la mémoire ?

Le Festival Messiaen au Pays de la Meije

* Un festival qui invite les mélomanes sur les traces d'Olivier Messiaen.
C'est à un voyage musical sur les pas d'Olivier Messiaen auquel vous invite le festival Messiaen au Pays de la Meije pour sa 22e édition du 26 juillet au 4 août à la Grave, dans les Hautes-Alpes, mais aussi en Isère...

Philaunet En ligne

Philaunet
Admin

7
Répondre en citant  
Léonard au Clos Lucé à Amboise, par François Saint Bris - le Mar 30 Juil 2019, 10:21

Quand on a écouté de temps en temps en temps La Fabrique de l'histoire des dernières années et que l'on compare avec un numéro de La Suite de l'Histoire comme Le Clos Lucé, dernière demeure de Léonard de Vinci du 11 mai 2019, il est facile de se dire que la création d'un patrimoine radiophonique culturel ne passe plus par Radio France.

Ce numéro de 55 min présenté par Véronique Alzieu a de nombreuses qualités qui s'apprécient en comparant ce qui a été servi sur FC. François Saint Bris, directeur du château du Clos Lucé, peut développer son propos sans être interrompu par un "m'as-tu-entendu" du type Laurentin (il faut saluer la qualité d'écoute de Véronique Alzieu) ; il n’est pas obligé d'interagir avec un ou deux autres invités (phénomène qui augmente l'émiettement de la parole et l'étouffement d'une ligne directrice) ; aucune promotion de magazine "partenaire" n'y est faite, aucune chronique ne vient casser la rythme, aucune collaboratrice ne vient doubler l'intervieweur pour montrer qu'elle en sait un paquet sur le sujet... Et puis le sujet n'est pas le prétexte obligé pour accuser le passé ou le présent, ou encore pour militer en faveur d'une cause. Le dépaysement de FC est donc garanti et pour mon compte il s'étendra au-delà l'été.

La structure de l'émission est sans doute à l'origine de ces qualités : le format de 55 minutes est composé de 5 séquences d'égales longueurs, chacune diffusée du lundi au vendredi, rassemblées le samedi et séparées par une virgule sonore. Le montage est si bien fait que l'on ne s'aperçoit pas ou qu'à peine qu'il ne s'agit pas d'une émission continue. Belle qualité des enchaînements.

Pour trouver l'émission à télécharger  passer par "S'abonner à l'émission RSS" où l'on trouve les fichiers d'émissions dites "archivées".

Extrait du descriptif : Léonard de Vinci a fini sa vie au château du Clos Lucé à Amboise. La ville et le Val-de-Loire restent marqués par le séjour de cet hôte prestigieux et génial mort il y a tout juste 500 ans.

Le 2 mai 1519, il y a 500 ans, prenait fin la vie d'un homme hors norme. À lui seul, le nom de Léonard de Vinci évoque le génie. Ce peintre, architecte, sculpteur et inventeur est mort au château du Clos Lucé, à Amboise (Indre-et-Loire), marquant à jamais de son empreinte la résidence de plaisance des rois de France. C'est là que Véronique Alzieu rencontre François Saint Bris, le directeur du château du Clos Lucé.

Philaunet En ligne

Philaunet
Admin

8
Répondre en citant  
Pas de vedettariat à RCF - le Sam 17 Aoû 2019, 23:04

L'été des festivals : Le festival de musique ancienne La Dive Musique 5 août 2019.  Présentation Raphaël de la Croix. Avec Stéphane Béchy, directeur artistique.

La suite de l'Histoire, l'intégrale : Comment sont nés les noms de familles 20 juillet 2019. Présentation Véronique Alzieu. Avec Marie-Odile Mergnac, historienne, généalogiste, écrivain, éditrice.

Philaunet En ligne

Philaunet
Admin

9
Répondre en citant  
Les sœurs Brontë - le Sam 24 Aoû 2019, 09:51

Un numéro de La Suite de l'histoire qui dépasse largement en intérêt ce que produit France Culture dans La Compagnie des auteurs : Les sœurs Brontë, un mythe, une histoire le 8 juin 2019 par Véronique Alzieu avec Jean-Pierre Ohl . RCF propose par ailleurs un descriptif contenant un bon résumé de l'émission.

RCF, Radio Chrétienne Francophone 51jbid%2Bns3L._SX195_

Le nom de l'émission La suite de l'Histoire est suivi de la précision l'intégrale. Le numéro est en effet un assemblage hebdomadaire des cinq épisodes de 12 minutes diffusés quotidiennement.

Voilà une structure dont pourrait s'inspirer FC pour parer au délayage insupportable de la majorité de ses émissions. En effet chaque séquence de 12 minutes est dense et vise un objectif. Elle n'est pas l'extrait d'un long entretien coupé en 5 (le cas des À voix nue, entretien en une fois découpé en cinq parties).

Philaunet En ligne

Philaunet
Admin

10
Répondre en citant  
L'Hermitage, à Condé-sur-l'Escaut - le Sam 12 Oct 2019, 20:54

Le festival Musiques au château de l'Hermitage, près de Valenciennes * est bel et bien passé et l'écoute de l'émission n'est disponible que sur inscription. Alors à quoi bon ?

Eh bien pour connaître les lieux , le programme et Yannick Lemaire, le directeur artistique du festival, chef fort sympathique et radiogénique de l'ensemble Harmonia Sacra invité à présenter la manifestation.

L'émission du lundi 19 août était présentée par Marie-Do Trompette peu aguerrie, mais franchement une amateur qui ne la ramène pas vaut mieux qu'une prétendue professionnelle qui fait la leçon au monde entier suivez mon Regard (sur France Culture)

RCF, Radio Chrétienne Francophone Screen17

L'article de La Voix du Nord du 23-08-2019 synthétise bien le contenu de l'émission où il était question d'acoustique, de cadre enchanteur, de passion pour la musique des XVIIe et XVIIIe siècles, et de création contemporaine (voix et luth).

* Dans un cadre exceptionnel près de Valenciennes, le château de l’Hermitage à Condé-sur-l’Escaut accueille musiciens, danseurs, comédiens - et leur public - du 30 août au 1er septembre.

Contenu sponsorisé 


11
Répondre en citant  
Re: RCF, Radio Chrétienne Francophone -

RCF, Radio Chrétienne Francophone     Page 1 sur 3

Haut de page ↑   

Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Accueil / Regards sur France Culture

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum