-->
Forumactif

Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Regards sur France Culture » LES FORUMS » France Musique » Derrière les micros de France Musique

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

Accueil / France Musique

Derrière les micros de France Musique    Page 4 sur 4

Bas de page ↓   

Philaunet 


Admin

31
Répondre en citant  
Renaud Machart avec Marcel Quillévéré en 2011 - le Mar 24 Juil 2018, 10:17

Suite au post du 23 juillet sur l'exceptionnelle série estivale de Marcel Quillévéré, Carrefour des Amériques, retour sur le travail du producteur de France Musique en 2011 avec l'émission Les Traverses du temps .

Le mardi 20 septembre 2011 Marcel Quillévéré recevait son collègue Renaud Machart qui avait traversé toutes les tempêtes de France Musique depuis 1987, jusqu'à ce funeste été 2018 où Marc Voinchet vient d'interrompre une carrière unique de producteur de radio (cf. Renaud Machart, une mémoire radiophonique).

L'entretien avec Renaud Machart est extrêmement instructif sur la musique, l'art de la radio et sur son parcours personnel inspirant. C'est une écoute stimulante et émouvante.

Le motif de l'invitation était la publication d'un livre de Renaud Machart, " Le Magicien d'Aix". Gais, virevoltants, fourmillant de révélations, les "mémoires intimes" de Gabriel Dussurget (1904-1996), personnage mythique et central du monde de l'opéra dès l'après-guerre et créateur du Festival international d'art lyrique d'Aix-en-Provence (en 1948) qu'il dirigea jusqu'en 1972. Actes Sud Beaux Arts Juin 2011.

En réalité, cette petite heure est l'occasion pour Renaud Machart de faire l'apologie de France Musique (qui le lui rend très mal en cet été 2018), de la manière dont celle-ci lui a permis de devenir musicien, critique musical, puis producteur de la station culturelle. Quel hommage ne rend-il pas à Dominique Merlet et ses émissions sur l'orgue !

Renaud Machart
pose aussi une réflexion sur ce qu'est une radio musicale, sur la relation avec les auditeurs. Voilà un homme qui devrait être à la direction des programmes ou à la tête de France Musique après 30 ans dans la maison. Au lieu de cela, il est viré, misère !

Une de ses suggestions, c'est la création d'un programme d'archives qui pourrait faire réentendre le fleuron des émissions passées. Eh oui, nous n'avons pas encore à France Musique de Philippe Garbit (+ équipe) comme à France Culture. Fred de Rouen s'en désolait, lui qui archivait précieusement, avec l'aide de l'ANPR, les grands moments culturels de la station musicale (ne parlons pas d'Henry Faÿe qui a enregistré des centaines d'émissions des années 1970 et 1980 sur cassettes, dont certaines sont en cours de numérisation par des fanas de l'archive).

Renaud Machart a la parole libre et parfois crue ce qui en fait un producteur indispensable. Au tout début de cet entretien (disponible sur demande, vu que ces émissions, audio et descriptif, ont disparu), il dit d'un air souriant, après avoir évoqué les 90 mails d'auditeurs lui réclamant avec des prudences oratoires les références à une chanson aux texte osé qu'il avait diffusée : "Et comme ailleurs, le cul, ça marche aussi très bien sur France Musique".

France Culture en a pris de la graine. Sans l'humour, sans le second degré, sans la culture.

Pour mémoire, Les Traverses du temps du 20 septembre 2011 :

Programmation musicale

  Boulez, Le marteau sans maître
Bande non commercialisée
 
  Louis Marchand
, Pièce pour orgue
avec les voix de Jean Boyer et Jacques Merlet
  Bande non commercialisée
  [Emission France Musique]
 
  Thierry Beauvert et Renaud Machart, Les blagues du 1er avril
[Emission France Musique]
 
  Monteverdi, Messa a quattro Voci
La chapelle Royale, direction Philippe Herreweghe
  [HMC 901 355]

  Richard Rodney-Bennet

Real men don't eat quiche
  [CD ODE 1292]

   Blossom Deary

 The Lady who lunch
  [BMD VOL.XVIII]

* Renaud Machart, né en 1962, est musicien et musicologue de formation (Conservatoire et Université de Tours). Ancien chanteur, il a aussi été directeur artistique d’un ensemble de musique contemporaine (Musique oblique) et de festivals (Festival estival de Paris, 1989-1992 ; série « Paris-New York » à New York, 1998-1999). Il a consacré des livres à Francis Poulenc (Cicero, 1993, Seuil, 1995), John Adams* (Actes sud, 2004) et Leonard Bernstein (Actes sud, 2007), traduit et présenté le Journal parisien de Ned Rorem (Editions du Rocher, 2003). Il vient de publier l’édition annotée des mémoires de Gabriel Dussurget, fondateur du Festival d’Aix-en-Provence (Le Magicien d’Aix, Actes Sud, 2011). Renaud Machart a collaboré à deux livres collectifs en anglais : The Proust Project (Farrar, Straus and Giroux, New York, 2004) et The John Adams Reader (Amadeus Press, 2006).
   Il est journaliste au service culture du quotidien Le Monde depuis 1994, producteur à France Musique depuis 1987 et a fondé et dirigé de 1992 à 2009 la collection de disques d’archives radiophoniques « Ina, mémoire vive ».


* John Adams
   Étrangement, la musique de John Adams (né en 1947), le compositeur américain vivant le plus joué dans le monde, n’a jamais fait à ce jour l’objet de la moindre étude. Voilà ce préjudice enfin réparé. Renaud Machard situe la trajectoire esthétique de John Adams dans le contexte de la musique américaine du XXème siècle, peu connue en France. Depuis les débuts « minimalistes », à l’orée des années 1970, jusqu’aux pièces les plus récentes comme la fresque chorale et orchestrale en hommage aux victimes du 11 septembre, les œuvres emblématiques de ce musicien prolifique sont ici étudiées, de même que ses récurrences stylistiques et les polémiques esthétiques et politiques qu’elles ont suscitées. Ce premier livre bénéficie en outre de la collaboration active du compositeur, que l’auteur a souvent rencontré depuis 1991.
   Actes Sud Beaux Arts / Classica
   Mars, 2004 / 10 x 19 / 160 pages
   ISBN 978-2-7427-4619-4

Philaunet 

Philaunet
Admin

32
Répondre en citant  
Rémy Stricker, pour mémoire - le Sam 23 Nov 2019, 10:04

Le Carnet de France Musique le mercredi 20 novembre 2019 après le décès de Rémy Stricker : Décès du musicologue, pédagogue et ancien producteur de radio Rémy Stricker .
Rémy Stricker s'est éteint mardi 19 novembre à l'âge de 83 ans. Musicologue, professeur d'esthétique au CNSM de Paris, auteur de nombreux ouvrages de référence sur Liszt, Schumann ou encore Berlioz, il fut également producteur sur France Musique et France Culture.
« Il m'a appris à écouter », c'est ce que retient avec émotion son ancien élève, et producteur de France Musique, Arnaud Merlin. Rémy Stricker, pédagogue, producteur de radio et auteur, est mort mardi 19 novembre à l'âge de 83 ans. Professeur d'esthétique musicale au CNSM de Paris pendant 30 ans, de 1971 à 2001, il a vu passer dans ses cours, outre Arnaud Merlin, bon nombre de figures du monde musical, comme le chef d'orchestre Christophe Rousset, la journaliste Marie-Aude Roux, ou encore la musicologue, et productrice du Bach du dimanche sur France Musique, Corinne Schneider.
Rémy Stricker était aussi connu d'un plus large public pour ses ouvrages sur la musique, édités chez Gallimard et consacrés à Liszt (Franz Liszt, les ténèbres de la gloire, 1993), Schumann (Robert Schumann : le Musicien et la Folie, 1984) ou encore, plus récemment, à Berlioz (Berlioz dramaturge, 2003, pour lequel il reçut le Prix spécial du jury du Prix des Muses). Son immense connaissance de la musique et son goût pour la transmission l'ont naturellement amené à la radio, où il produit plus d'un millier d'émissions à partir des années 1960, sur France Culture (La musique et les hommes, Musique mode d'emploi, Euphonia...) et sur France Musique (Entrée de jeu, Le matin des musiciens, Les mots et les notes...).
Né à Mulhouse le 3 janvier 1936, Rémy Stricker fut l'élève de la pianiste Yvonne Lefébure, et obtint les 1er prix d'Histoire de la musique, de Musicologie et d'Esthétique Musicale au CNSM de Paris. Rémy Stricker en conserve un regard et une analyse aussi ouverte que complète de la musique, dont témoignera plus tard son enseignement de l'esthétique musicale, conçu en une « articulation très aiguë entre l'oeuvre, la vie du compositeur, son contexte historique, social... » témoigne Arnaud Merlin, qui souligne son « approche très sensible, et très ouverte de l'esthétique ».
France Musique rend hommage à Rémy Stricker dans Arabesques par François-Xavier Szymczak et Relax, par Lionel Esparza, ce mercredi 20 novembre, ainsi que dans le Bach du dimanche de Corinne Schneider le dimanche 24 novembre et dans les Trésors de France Musique, par Françoise Monteil, le 11 décembre.

Philaunet 

Philaunet
Admin

33
Répondre en citant  
Gilles Cantagrel, né en 1937, un des Trésors de France Musique - le Dim 29 Mar 2020, 12:22

Gilles Cantagrel a été mentionné une douzaine de fois sur ce forum. Un des plus grands connaisseurs et passeurs de la musique jamais entendus à France Musique et pour cause : Musicologue, conférencier, enseignant, producteur d'émissions de radio et de télévision, Gilles Cantagrel a été directeur de France Musique .

Inoubliables sont ses Contes du jeudi (initialement titrés "Atelier") diffusés de 2004 à 2008, date à laquelle il a été viré sous prétexte de son âge canonique (il est né en 1937). Les réécouter (il fallait à l'époque être prévoyant, car il n'y avait pas de podcasts) est un plaisir sans nom.  Sa langue, son élocution, son grand savoir, ses talents de conteur en faisaient l'auteur idéal de documentaires radiophoniques.

Une nouvelle fois : quand est-ce que France Musique va enfin rendre hommage de son vivant à ce grand homme de radio et rediffuser des numéros de ses émissions ?

Philaunet 

Philaunet
Admin

34
Répondre en citant  
''Musique émoi'' : et moi, et moi, et moi. - le Mar 15 Sep 2020, 22:14

Entre ceci, BBC 3 Private Passions 13-09-2020 Anthony David , neuropsychiatre :

Derrière les micros de France Musique - Page 4 Scre1441

et cela, France Musique, Musique émoi, 13-09-2020 Paolo Bartolomeo, neurologue

Derrière les micros de France Musique - Page 4 Scre1442

il n'y a pas photo...

À la BBC, Michael Berkeley offre aux auditeurs l'écoute d'un neuropsychiatre qui parle des musiques qui jalonnent son parcours d'homme et de praticien médical ; sur France Musique, Priscille Lafitte fait écouter Priscille Lafitte qui se mire dans sa propre voix, ajoutant à ses "questions" d'interminables wagons qui la mettent (pense-t-elle) en lumière.

D'un côté, un guide, de l'autre une employée qui se pose en vedette. L'humilité et le retrait pas trop en vogue dans cette émission, ancienne comme nouvelle mouture.

Contenu sponsorisé 


35
Répondre en citant  
Re: Derrière les micros de France Musique -

Derrière les micros de France Musique     Page 4 sur 4

Haut de page ↑   

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

Accueil / France Musique

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum