-->
Forumactif

Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Regards sur France Culture » LES FORUMS » France Musique » Les émissions estivales de France Musique

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Accueil / France Musique

Les émissions estivales de France Musique    Page 6 sur 7

Bas de page ↓   

Philaunet En ligne


Admin

51
Répondre en citant  
L'alouette, Brahms/Candidus - le Lun 06 Juil 2020, 10:11

Été Classique Matin [Samedi 4 juillet 2020]

Johannes Brahms Lerchengesang : [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/17492-04.07.2020-ITEMA_22375796-2020M28934S0186-1779455909.mp3" debut="00:30" fin="03:13"]

Les émissions estivales de France Musique - Page 6 Scre1276

*******************

Récapitulatif hebdomadaire : 22 contributions du lundi 29 juin au dimanche 5 juillet 2020 (semaine 27)

Philaunet En ligne

Philaunet
Admin

52
Répondre en citant  
Benjamin François et son équipe font un sans-faute dans ''Le Pays des orgues'' - le Sam 11 Juil 2020, 09:15

Comme c'est agréable et rassurant de voir que l'on a encore des hommes et des femmes assurant une mission de transmission culturelle de qualité sur le service public ! C'est sur France Musique cet été avec plusieurs séries qui nous mettent en émoi.

Nous avons vu le programme intelligent d'Anne-Charlotte Rémond (Été classique matin), voici la série dominicale d'une heure de Benjamin François (et équipe top niveau, Jean-Claude Mullet Réalisation, Taïssia Froidure Collaboration), Le Pays des orgues dont le premier numéro s'intitule ‘Olivier Wyrwas à Sainte-Croix-en-Plaine’ [05-07-2020].

Très belle mise en valeur d'un organiste et d'un facteur d'orgue, après une interview de Brigitte Klinkert,  présidente du Conseil Départemental du Haut-Rhin.
Olivier Wyrwas (organiste), Jean-Christian Guerrier (facteur d'orgue), et Christian Lutz (technicien conseil auprès des Monuments Historiques), invitent tour à tour à découvrir les merveilles que recèlent l'instrument, classé monument historique depuis 1975 (la partie instrumentale est classée en 1975, le buffet 5 ans plus tard)
Instructif descriptif avec photos et une vidéo d'un documentaire sur la restauration de l'orgue de la Paroisse St. Barthélemy de Sainte-Croix-en-Plaine réalisée par Jean Christian Guerrier et Associés.

Les émissions estivales de France Musique - Page 6 Scre1298

Demain matin, deuxième numéro, Le Pays des orgues : Jean-Baptiste Monnot à l'église Saint-Martin de Masevaux .

Philaunet En ligne

Philaunet
Admin

53
Répondre en citant  
''Europe 1720'', la joie et l'élan au programme de Philippe Venturini - le Dim 12 Juil 2020, 07:32

Mots clés :
• Musique baroque
• Musique ancienne
• Musique religieuse
• Histoire de la musique
• Musique d'orgue
• Radio France
• Clavecin (instrument)
• Philippe Venturini
• Georg Philipp Telemann
• Tomaso Albinoni
• François Couperin
• Antonio Caldara
• Jean Sébastien (Johann Sebastian) Bach

C'est la très belle première émission de la série Europe 1720 par Philippe Venturini.

Autres noms : Davy Travailleur (Réalisation) et l'indispensable Annick Haumier (Collaboration) présente sur toutes les belles productions de France Musique depuis des années.

Le projet de cette série estivale :
Il y a trois siècles, la musique réunissait l'Europe. Fou, non ?

On n'y dansait pas le charleston ni le tango mais on s'abandonnait aux rêveries de l'Allemande et au caprice de la Courante. Les chanteurs vedettes ne s'appelaient pas Maurice Chevalier ni Joséphine Baker mais Senesino et Francesca Cuzzoni. Les années 1720 n'en étaient pas moins trépidantes et ivres d'une musique servie par quelques-uns des plus grands maîtres. Bach compose ses Concertos brandebourgeois à Köthen puis ses Passion selon Saint Jean et Passion selon Saint Matthieu à Leipzig tandis que Telemann règne à Hambourg. A Venise, Vivaldi déploie les couleurs des Quatre Saisons et de sa muse lyrique. A Lisbonne, Domenico Scarlatti invente d’étonnantes sonates pour clavier. Entre Paris et Versailles, Couperin et Rameau confient à leur clavecin de subtils portraits de leurs contemporains, Leclair fait virevolter son violon pendant que Marin Marais termine son dernier livre de pièces pour viole. A Londres, l'Allemand Haendel impose l'opéra italien et signe des chefs-d’oeuvre tels Giulio Cesare, Tamerlano et Rodelinda...
Première émission avec descriptif exhaustif : ‘Les Goûts réunis [05-07-2020]

Les émissions estivales de France Musique - Page 6 Scre1299

Avec L'été classique matin d'Anne-Charlotte Rémond les samedi et dimanche, avec Le Pays des orgues de Benjamin François le dimanche matin et l'émission de Philippe Venturini (et d'autres à signaler ultérieurement), nous sommes vraiment gâtés !

Philaunet En ligne

Philaunet
Admin

54
Répondre en citant  
Rappel pour les stations parisiennes : l'Inde a une histoire et une culture multiple... - le Mer 15 Juil 2020, 07:58

Dans son deuxième numéro d'Été Classique Matin * [Dimanche 5 juillet 2020], Anne-Charlotte Rémond fait entendre (à 1h40), après
♪Maurice Delage (1879-1961) :Quatre Poèmes hindous. Madras, Lahore, Bénarès, Jaipur. Felicity Lott, soprano, Kammerensemble de Paris, direction Armin Jordan – Label ARIA 592300
une pièce extraite d'un album sorti en 1964 intitulé "Portrait of Genius" et jouée par
♪Ravi Shankar (1920-2012) :Gat Kirwani. Ravi Shankar, sitar, Alla Rakha & Harihar Rao, tablâs – Label EMI 3 27604 2


Il y a trop peu de musique indienne sur France Musique (et une absence quasiment complète du continent indien à "France Culture l'Ouverture"...).

Il fut un temps où ce n'était pas le cas. Deux posts précédents dans ce fil à गङ्गा, je signalais une émission de 2014. Depuis, c'est le presque silence sur l'Inde (2017 : Concert Kushal Das (surbahar), Subhankar Banerjee (tabla).

Ce n'est pas le cas en Allemagne. Voir les brèves recensions Raga du soir et Un portrait de Ravi Shankar par Clair Lüdenbach de SWR 2, et hors musique sur Bayern 2, Sita - Indiens mythologische Traumfrau et en rediffusion aujourd'hui, 15 juillet : Ganesha, der Elefantengott - Garant für Glück, Wohlstand und Erfolg . Et à la BBC, par exemple : Gange ou Soar ?

Au travail, France Musique ! (On ne mentionne pas FC qui est sans espoir de réforme).

Philaunet En ligne

Philaunet
Admin

55
Répondre en citant  
Mazette, Jean-Yves Larrouturou ! Quelle émission ! - le Ven 24 Juil 2020, 11:44

Une voix, un ton, une assurance au micro, un savoir musical visiblement très vaste, mais qui est donc ce présentateur dont le premier numéro de la série estivale, Mazette ! Quelle musique ! ‘On commence par... le Début’ [04-07-2020] est un franc succès ?

C'est Jean-Yves Larrouturou dont le CV est ici donné Monsieur Jean-Yves LARROUTUROU a été nommé président du Conseil d'Administration du Théâtre national de l'Opéra Comique .

On y lit, entre autres, qu'il a été " ancien directeur de la communication du ministère de l'Economie, des Finances et de l'Industrie". Mazette !

À l'écouter dans les deux premiers numéros (le second, vraiment formidable : Comment réussir (ou rater) un Da capo? ), on a l'impression qu'il fait de la radio depuis 30 ans tant il fait preuve d'assurance.

À comparer (ou peut-être pas, si vous ne voulez pas pleurer en écoutant les pastilles) avec les recrues de France Culture à entendre dans le post Franzce Chulcture sauve la Chulture en rythme binaire. S'il y a bien désormais une seule radio culturelle publique en France, c’est bien France Musique (et le site FC qui diffuse les anciennes émissions  dans "Les Nuits" de Philippe Garbit).

Des exemples du savoir-faire de Jean-Yves Larrouturou dans l'introduction à Witold Lutoslawski, Symphonie n° 4 - Première partie.

Début commenté : [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/21269-04.07.2020-ITEMA_22375800-2020M40410E0001-1779455909.mp3" debut="42:33" fin="45:55"]

Réécoute du début sans commentaire : [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/21269-04.07.2020-ITEMA_22375800-2020M40410E0001-1779455909.mp3" debut="45:55" fin="52:28"]

Quelques notes de Nina Simone et début de "François Couperin, Leçons de ténèbres pour le Mercredi Saint - Première leçon : Incipit lamentatio Jeremiae prophetæ / Aleph" : [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/21269-04.07.2020-ITEMA_22375800-2020M40410E0001-1779455909.mp3" debut="52:28" fin="56:22"]

Extrait de « Nina Simone, My baby just cares for me » : [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/21269-04.07.2020-ITEMA_22375800-2020M40410E0001-1779455909.mp3" debut="56:22" fin="57:56"]
Lorsque la musique, dès les premières notes d'un concerto, d'un opéra, d'une symphonie, nous saisit, nous transporte hors de nous-même, nous embarque vers des émotions et des climats inattendus et stupéfiants. Avec en "guest stars", une des plus grandes divas du jazz et le dieu de l'amour balinais.
L'équipe de l'émission :
• Jean-Yves Larrouturou Production
• Thomas Jost Réalisation
• Flora Sternadel Collaboration

Flora Sternadel, un nom souvent entendu comme membre d'équipe dans les bonnes productions.

L'émission se concluait sur un extrait de "Nina Simone, My baby just cares for me" dont une vidéo est donnée sur la page. On peut (nettement) lui préférer une image statique d'un CD :



My baby don't care for shows
My baby don't care for clothes
My baby just cares for me
My baby don't care for cars and races
My baby don't care for high-tone places
Liz Taylor is not his style
And even Lana Turner's smile
Is somethin' he can't see
My baby don't care who knows
My baby just cares for me

Baby, my baby don't care for shows
And he don't even care for clothes
He cares for me
My baby don't care
For cars and races
Baby don't care for
He don't care for high-tone places
Liz Taylor is not his style
And even Liberace's smile
Is something he can't see
Is something he can't see
I wonder what's wrong with baby
My baby just cares for
My baby just cares for
My baby just cares for me

Philaunet En ligne

Philaunet
Admin

56
Répondre en citant  
Du très haut de gamme : Jean-Yves Larrouturou avec ''Mazette ! Quelle musique !'' - le Dim 26 Juil 2020, 08:46

Il faudrait faire 10 pastilles de 6 minutes pour rendre compte de la richesse de ce 3e numéro d'une heure de "Mazette ! Quelle musique !"... (voir précédemment) ainsi sous-titré :
Une cavalcade musicale à travers huit siècles de poursuites, de joutes, d'assauts, de corps-à-corps, de déroutes et de victoires dans la guerre amoureuse. Intime ou à grand spectacle, la musique fait triompher l'Amour !
A l'assault ! La guerre amoureuse [samedi 18 juillet 2020].

Jean-Yves Larrouturou est doué d'un grand talent radiophonique et d'une vaste culture, ce qui donne une des meilleures émissions de l'année, sinon la meilleure. Il n'y a pas une séquence où l'on ne soit pas impressionné par les introductions, les choix éclectiques tenus par une solide cohérence. JY L. est un guide passionné et passionnant.

Arnold Schönberg, La Nuit Transfigurée op. 4 – Schwer betont
Berliner Philharmoniker, Herbert von Karajan (direction)
Deutsche Grammophon [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/21269-18.07.2020-ITEMA_22384976-2020M40410E0003-1779455909.mp3" debut="40:25" fin="44:07"]

Alban Berg, Wozzeck - Acte III, Scène 2  
Eileen Farrell, Mark Harrell, Orchestre philharmonique de New York, Dimitri Mitropoulos (direction)
Sony Classical [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/21269-18.07.2020-ITEMA_22384976-2020M40410E0003-1779455909.mp3" debut="44:07" fin="49:58"]

Alban Berg, Altenberg Lieder - 2. "Sahst du nach dem Gewitterregen den Wald"
Margaret Price (soprano), Orchestre symphonique de Londrese, Claudio Abbado (direction) Deutsche Grammophon [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/21269-18.07.2020-ITEMA_22384976-2020M40410E0003-1779455909.mp3" debut="54:33" fin="58:04"]

Philaunet En ligne

Philaunet
Admin

57
Répondre en citant  
Louanges à la direction de France Musique et à Benjamin François (''Le Pays des orgues'') - le Lun 03 Aoû 2020, 07:17

L'on se souviendra dans quelques années des étés 2019 & 2020 de France Musique comme des sommets de la radio culturelle. Le programme est riche, éclectique et confié à des producteurs de grande qualité professionnelle.

Revenons à Benjamin François (déjà cité ici), son Pays des orgues est mémorable.

Page descriptive toujours très soignée (la qualité du site de France Musique est unique, on ne voit pas mieux en Europe), avec beau montage photographique ; équilibre réussi entre la parole des organistes et les pièces musicales (coup de chapeau au monteur/réalisateur)  ; art de l'entretien, maîtrise du sujet et de la langue allemande de Benjamin François.

Exemple où un topo historique sur Belfort met les choses en place : Le Pays des orgues : Gabriel Wolfer à l'orgue Waltrin-Callinet de la cathédrale de Belfort Dimanche 26 juillet 2020.
Notre randonnée musicale continue avec une première étape dans le Territoire de Belfort et sa cathédrale Saint-Christophe. Le grand-orgue historique Waltrin-Callinet (1750-1840) permet à Gabriel Wolfer d'interpréter un très vaste répertoire d'Eustache du Caurroy à Michael Radulescu.
À propos de la deuxième pièce diffusée "Eustache Du Caurroy, Fantaisie sur ''Une jeune Fillette'' Gabriel Wolfer", la radio allemande SWR 2  a consacré une heure entière au thème dans le programme Alte Musik, un régal : Monica – ein Lied geht durch Europa 02-07-2020 von Dagmar Munck.
Das Lied "Monica" war bereits vor 1500 bekannt. In seiner italienischen Gestalt geht es um die Gefühle einer jungen Frau, die erfährt, dass sie Nonne (Monaca) werden soll. "La Monica" war im 16. und 17. Jahrhundert in ganz Europa verbreitet und diente zahlreichen Komponisten als Vorlage für Variationen, ging als Thema in Messen ein und findet sich heute noch im evangelischen Gesangsbuch als "Von Gott will ich nicht lassen".
Thème dont les non-germanophones apprendront l'essentiel avec Les aventures d’une mélodie populaire de la Renaissance : une jeune fillette . [RCF 2018]

Ces séries d'été, dont celle-ci, sont rendues possible par Stéphane Grant (on a assez dit le bien que l'on pensait de lui lors de ses Grands entretiens  et L'air des lieux de 2015) et le directeur Marc Voinchet.

On leur doit une ouverture d'esprit et un respect des auditeurs qui permet la diffusion du Choral de la Passion, « Da Jesu an dem Kreuze stund », de Michel Radulescu, œuvre sombre et saisissante



Pour inspiration, on a le droit de se touner vers Michael Barone, présentateur de Pipedreams, qui concocte des numéros de très belle facture (d'orgue, ça va de soi) : Organ Crawl July 27, 2020 & Postcards from Central Germany [. . . sound-pictures from last year’s pair of Pipedreams Tours in Bach Country]
*******************

Récapitulatif hebdomadaire : 21 contributions du lundi 27 juillet au dimanche 2 août 2020 (semaine 31)

Philaunet En ligne

Philaunet
Admin

58
Répondre en citant  
François Francoeur (1698-1787) compositeur et violoniste - le Jeu 06 Aoû 2020, 09:00

Dans la belle série de Philippe Venturini, Europe 1720 , le numéro du 19 juillet, La revanche de l'instrument comportait :
♪François Francœur (1698-1787) :Sonates à violon seul (Livre I, 1720) : Sonate n° 7 ré mineur. Kreeta Maria Kentala (violon), Lauri Pulakka (violoncelle), Mitzi Meyerson (clavecin) – De l'album "FRANÇOIS FRANCŒUR - Sonates à violon seul et basse continue (2018)" – Label Glossa GCD921809
Les émissions estivales de France Musique - Page 6 Scre1354
Compositeur-violoniste François Francoeur, célèbre membre des Vingt-quatre Violons du Roi et du Concert Spirituel, codirecteur, plus tard dans sa carrière, avec François Rebel, de l'Opéra de Paris.
La pièce n''est pas disponible en ligne dans cette interprétation (les artistes doivent quand même vivre) et celles de concert n'étant pas convaincantes, on se tournera, pour gôuter l'art de Francoeur, vers la sonate en sol mineur ici interprétée par le Tritonus ensemble



Les mots clés de cette émission :

• Musique classique
• Musique baroque
• Clavecin (instrument)
• Violon (instrument)
• Concerto pour violon
• Histoire de la musique
• Festivals de musique
• Radio France
• musique et fête
• Musique et littérature
• Arts et musique
• Philippe Venturini
• Antonio Vivaldi
• Georg Friedrich Haendel
• François Francoeur
• Domenico Scarlatti


Il faudrait aussi mentionner l'apport précieux d'Annick Haumier à la préparation de l'émission.

Philaunet En ligne

Philaunet
Admin

59
Répondre en citant  
Philippe Venturini choisit le contre-ténor Jakub Józef Orliński dans Vivaldi - le Dim 09 Aoû 2020, 20:28

Dans l'émission fort instructive et dirigée de main de maître par Philippe Venturini Europe 1720 : Le théâtre du monde [4.8] [28-07-2020], une prise de son flatteuse permet de découvrir l'art vocal du contre-ténor Jakub Józef Orliński.



♪Antonio Vivaldi (1678-1741) :Il Giustino RV 717 (Acte I) "Vedrò con mio diletto" Jakub Józef Orliński (contre-ténor), Il Pomo d'Oro, direction Maxim Emelyanychev – Label Warner Classics 2018
Philippe Venturini, l'un des indispensables piliers de France Musique : discret, efficace, professionnel.

*******************

Récapitulatif hebdomadaire : 26 contributions du lundi 3 au dimanche 9 août 2020 (semaine 32)

Philaunet En ligne

Philaunet
Admin

60
Répondre en citant  
Jérémie Rousseau conte l'opéra de Paris (été 2019) : le ballet blanc - le Lun 10 Aoû 2020, 18:47

Non, non, une émission ou un été ne chasse pas l'autre... Retour sur la série de grande qualité proposée par Jérémie Rousseau à l'été 2019 et dont plus qu'un mot avait été dit le 10 juillet de l'année passée dans le post Le retour de Jérémie Rousseau en conteur : une très bonne nouvelle.  Notons que c'était le deuxième été où Stéphane Grant était aux manettes de la programmation de France Musique, Stéphane Grant qui a produit une très belle émission sur l'art lyrique entre 2013 et 2017, Lirico spinto dont tous les numéros sont disponibles ! Mazette ! (quelle musique !).

L'émission Le ballet blanc (5/16) ["L'Opéra de Paris, toute une histoire",  20 juillet 2019] diffuse une lecture d'Ophélie de Rimbaud (pas de référence de l’œuvre, ni du lecteur sur la page) : [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/20120-20.07.2019-ITEMA_22112612-0.mp3" debut="23:35" fin="28:17"]

Une série de 16 émissions qui vaut aussi bien par la réalisation et l'art de conteur de Jérémie Rousseau que par l'histoire des goûts esthétiques illustrée par des extraits de textes littéraires (ici Nerval, Gautier, Rimbaud et Hugo)
Dans ce 5ème épisode de "L'Opéra de Paris, toute une histoire !", revenons sur l'autre facette indissociable de l'opéra, à savoir la danse. La danseuse portant son long tutu blanc est l’héroïne incontestée de la scène de l’Opéra de Paris durant la première moitié du XIXe siècle.
Les émissions estivales de France Musique - Page 6 Scre1362
C’est le plus poétique des costumes et l’image la plus évocatrice de la danse : le tutu.
Avant d'être raccourci et d’être signé par des grands couturiers comme Christian Lacroix ou Jean-Paul Gaultier, le tutu, lors de son apparition à la fin du XIXe siècle était un tutu "long", le tutu dit "romantique".
Ce tutu long fait merveille dans des ballets comme La Sylphide ou Giselle – deux symboles du ballet blanc. La gaze blanche, et toutes ces matières légères et vaporeuses permettent alors aux ballerines d’apparaître encore plus aériennes, de flotter comme des ombres. A l’époque, le succès de ces ballerines en long tutu blanc est si retentissant que dans les rues de Paris, le blanc devient une mode !
Pour s’affranchir encore de la pesanteur, l’étape suivante pour les ballerines est de réduire le contact avec le sol, et donc de tenir en équilibre sur les pointes. Marie Taglioni est l’une des premières à monter sur pointes, en 1832 à l’Opéra de Paris dans La Sylphide.
L'équipe de l'émission :
• Jérémie Rousseau Production
• Claire Lagarde Réalisation
• Marion Guillemet Collaboration
*******************

Récapitulatif hebdomadaire : 26 contributions du lundi 3 au dimanche 9 août 2020 (semaine 32)

Philaunet En ligne

Philaunet
Admin

61
Répondre en citant  
La belle leçon de musique de Michaël Levinas - le Mar 11 Aoû 2020, 11:31

Un premier numéro et une réussite complète pour cette leçon de musique illustrée en paroles, au piano et avec des extraits musicaux, c'est passionnant  et, espérons-le, le retour de la réflexion sur la musique à l'antenne (pour rééquilibrer avec les biographies) : J'écris pour l'avenir (Beethoven par Michaël Levinas) [Samedi 1 août 2020]
Beethoven a inspiré et inspire toujours la vie de pianiste, de compositeur et de pédagogue de Michaël Lévinas. Celui-ci décrypte cette proximité dans une série dont le premier volet s'intitule : "Qu'est-ce que l'idée musicale beethovénienne. Bouleversement-révélation-l'esprit d'Arcole".
Bouleversements, révélations sont des moments décisifs dans le processus créateur de Beethoven. Ils sont bien souvent la "raison d'être de l'oeuvre", par delà l'intelligence et la force d'abstraction de l'écriture et des formes beethovéniennes, on pourrait considérer que ces "raisons d'être de l'oeuvre" en seraient les "idées musicales" et parfois la vraie thématique beethovénienne.
Bouleversements, révélations ! Il y a eu souvent dans le processus créateur beethovénien un face à face avec une impasse musicale, puis une trouvaille visionnaire, un retournement de situation, qui créait un nouvel espace et une mutation révolutionnaire et avant-gardiste du langage musical.
Le côté visionnaire de Beethoven a toujours évoqué à Michaël Levinas, Bonaparte vainqueur au pont d'Arcole.
La consultation de certains manuscrits montre souvent des ratures et une notation accidentée à certains instants névralgiques de l'oeuvre. Il va sans dire que ces percées du système et du langage musical ont des conséquences déterminantes dans l'interprétation, qui se doit alors de ne pas ramener l'énergie presque insolente de la découverte et de la percée du système aux symétries apparentes du classicisme.
Mutation révolutionnaire et avant-gardiste du langage musical... C'est ce que Michaël Levinas tentera de nous faire entendre dans cette émission.
Le dernier extrait est présenté de cette manière [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/21406-01.08.2020-ITEMA_22386934-2020M40466E0001-1779455909.mp3" debut="45:35" fin="45:40"]

et sa désannonce : [son mp3="https://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/21406-01.08.2020-ITEMA_22386934-2020M40466E0001-1779455909.mp3" debut="59:25" fin="59:37"]

Pourtant, la pièce en référence sur la page indique : Beethoven : Symphonie n°3 en mi b M op 55, "Héroïque" Orchestre du Théatre de la Scala de Milan Victor de Sabata (direction) Arkadia HP 6042

On n'écoute "tellement pas assez aujourd'hui" l'interprétation de Toscanini avec l'orchestre de la NBC que c'est une autre version qui lui est substituée dans le descriptif...



L'équipe de l'émission :
• Michaël Levinas Production
• Jean-Charles Diéval Réalisation
• Maud Noury Collaboration
*******************

Récapitulatif hebdomadaire : 26 contributions du lundi 3 au dimanche 9 août 2020 (semaine 32)

Contenu sponsorisé 


62
Répondre en citant  
Re: Les émissions estivales de France Musique -

Les émissions estivales de France Musique     Page 6 sur 7

Haut de page ↑   

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Accueil / France Musique

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum