-->
Forumactif

Forum des auditeurs passionnés et critiques de France Culture

france culturelongpont demainGoogle

Le forum des auditeurs critiques de France Culture

 


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Regards sur France Culture » LES FORUMS » Autres radios culturelles » SWR 2, radio culturelle allemande

Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14  Suivant

Accueil / Autres radios culturelles

SWR 2, radio culturelle allemande    Page 13 sur 14

Bas de page ↓   

121
Répondre en citant  
Le ''Hörspiel'' (merci Philippe Baudouin et Syntone) - le Ven 16 Nov 2018, 12:08

Imagine-t-on un titre pareil : "L'écoute collective, une expérience : environ 10 000 visiteurs aux journées des pièces radiophoniques de Radio France" ?

Non. Car non seulement la création radiophonique est le cadet des intérêts de Radio France (qui préfère saouler le public de politique à la petite semaine), mais elle est incapable d'organiser une manifestation ayant l'esthétique radiophonique pour objet.

En revanche... Gemeinsames Hören als Erlebnis Rund 10.000 Besucher bei den Hörspieltagen Bei den 15. ARD Hörspieltagen vom 7. bis 11. November 2018 in Karlsruhe standen 12 Hörspiele im Wettbewerb um den Deutschen Hörspielpreis der ARD.

Pour qui est intéressé par la définition du Hörspiel, lire l'excellent travail sur le sujet de Philippe Baudouin sur Syntone, "Actualité & critique de l'art radiophonique" : Du Hörspiel du 19 mai 2011.

Extrait : "Hörspiel (...) : une pièce radiophonique composée d’éléments sonores hétérogènes. Musique, bruits, voix et silence s’y mélangent pour donner corps à une œuvre destinée aux ondes et dont le caractère expérimental l’affranchit de toute forme de hiérarchisation." ; "le Hörspiel se conçoit comme une œuvre originale, produite uniquement pour la radio et tenant compte des particularités de ce média acoustique."

Et ceci à méditer (le nom de Martin Kaltenecker dira quelque chose aux auditeurs de France Musique d'il y a 20 à 30 ans) : "À la fois recueil de conseils destinés à l’homme de radio et essai esthétique sur les potentialités artistiques du média, Radio de Rudolf Arnheim fait notamment l’ “éloge de la cécité”. L’éloge d’une radio qui délivre l’auditeur du caractère parasitaire de la perception visuelle. En soustrayant à sa vue la présence physique du musicien, du récitant ou du speaker, le dispositif radiophonique rend possible une écoute “précisée”. D’ailleurs, c’est sans doute, comme le remarque très justement Martin Kaltenecker dans son essai ''L’Oreille divisée : discours sur l’écoute musicale aux XVIIIe et XIXe siècles'', un tel type d’écoute concentrée et dont l’histoire remonterait au XVIIIe siècle qui semblerait avoir permis le développement du Hörspiel en Allemagne."

À propos de Syntone, "web revue qui se consacre à l’art de la radio, c’est-à-dire à la création radiophonique, à la création sonore, mais aussi à la radio en tant que moyen d’expression, sa technologie, ses usages, son devenir, ainsi qu’aux autres arts et plus généralement à tous les aspects de la vie passés au filtre de notre radiobsession."

Voir le profil de l'utilisateur

122
Répondre en citant  
L'allemand facile : la façade = die Fassade - le Sam 24 Nov 2018, 08:15

À un contributeur aigri qui dit avoir fait "1ère langue anglais au lycée" mais à qui ça n'a visiblement pas beaucoup servi (faute à l'E.N., sans doute...)
Yann Sancatorze(http://regardfc.1fr1.net/t412p100-du-grain-a-moudre-2e-formule#31732) a écrit: (...) Peut-être allez-vous commencer à apprendre quelques langues étrangères et profiter de l'écoute de radios culturelles étrangères.
Oui, c'est fort utile pour se régaler de programmes aux formats originaux, aux angles de traitement bien différents de ce que nous sert FC quotidiennement et donc pour se rendre compte de ce dont nous sommes privés par la direction de la station française, dite culturelle.

Donc, si l'on a "fait allemand" durant sa scolarité, ou pas, mais qu'on a appris cette langue plus tard (tout le permet aujourd'hui), on écoutera avec plaisir plusieurs des séquences proposées par SWR 2 dans son programme dominical Matinee sur les façades : Außen hui … Fassaden Sonntagsfeuilleton mit Jörg Biesler.

Je recommande particulièrement l'écoute d'un alpiniste du bâtiment (ex-pompier en RDA), d'un architecte, d'une productrice auteur d'un reportage sur le maquillage et d'un commentateur dans un documentaire très habile sur l'apparence en politique. L'intervieweur Jörg Biesler, un pilier de la station, est souverain (notamment quand il tente d'aider et de rendre intéressant un intervenant dont le propos est plus que mince et... superficiel dans une séquence sur "la surface et la transparence").

Ce que je remarque dans les 7 séquences proposées (réduites à quatre dans la sélection ci-dessous) : l'absence de plainte. C'est frappant quand on vient de consulter le site de FC ou de tomber sur n'importe quelle émission du jour. Il y a de l'humour, de l'admiration, de la passion. Il faut entendre les réponses du nettoyeur de bâtiments Steffen Falkenberg (littéralement "Montagne du faucon"...), aux questions sur les difficultés de son travail (météo, inconfort, danger) : "on s'habitue, on fait de son mieux, on a des joies".

• Arbeiten an der Fassade: Industriekletterer – Steffen Falkenberg im Gespräch
• Architektur und Fassade – Prof. Andreas Denk im Gespräch
• Die Fassade aufhübschen: Make-Up  
• Hauptsache die Fassade stimmt!


***************

Extraits du descriptif :

Kante zeigen im Himmel: Moderne Fassaden spielen gerne mit der Ambivalenz von Transparenz und Undurchlässigkeit.
Die neue Altstadt in Frankfurt, das neue Berliner Stadtschloss, die spiegelglatte, wellenförmige Elbphilharmonie – lauter Fassaden! Ob sie alte Strukturen vorgaukeln oder raue Betonkonstruktionen spektakulär verkleiden: Fassaden machen was her! Und sie haben vielfältige Funktionen: Sie isolieren, sie schützen, sie erzählen Geschichten und sie stellen Behauptungen auf.
Nicht nur in der Architektur, sondern auch im Zwischenmenschlichen. Die SWR2 Matinee blickt auf und hinter die unterschiedlichsten Fassadenkonstruktionen. Zwischen Blendwerk und Funktionalität, zwischen Abdichtung und Durchlässigkeit.


Arbeiten an der Fassade: Industriekletterer – Steffen Falkenberg im Gespräch
11:19 min | 18.11. | 9.03 Uhr | SWR2



Er war dabei, als Christo 1995 die Fassade des Berliner Reichstags verhüllt hat. Und er seilt sich regelmäßig an der Fassade der Elbphilharmonie ab, um dort die Scheiben zu putzen. Steffen Falkenberg ist Industriekletterer. Im Gespräch mit Jörg Biesler erzählt er, warum er so gerne an Fassaden abhängt.
Interview: Jörg Biesler

Architektur und Fassade – Prof. Andreas Denk im Gespräch
12:27 min | 18.11. | 9.03 Uhr | SWR2
Fassaden sind die Aushängeschilder von Bauwerken unterschiedlichster Art. Aber was sagen sie aus? Über die Struktur des dahinterliegenden Bauwerks, seinen Zweck, seine Auftraggeber und Bauherren? Ein Gespräch über Geschichte und Gegenwart der Fassade. Von römischen Tempeln bis zu moderner Hochhausarchitektur. Andreas Denk ist Professor für Architektur an der Technischen Hochschule in Köln und Chefredakteur der Zeitschrift "Der Architekt" (Internetseite: http://www.andenk.de)
Interview: Jörg Biesler

Die Fassade aufhübschen: Make-Up
6:30 min | 18.11. | 9.03 Uhr | SWR2
In Deutschland benutzen derzeit 15,92 Millionen Mädchen und Frauen ab 14 Jahren regelmäßig MakeUp, so das Ergebnis einer Umfrage des Instituts für Demoskopie Allensbach. Geht man von 41 Millionen Einwohnerinnen aus, schminkt sich davon also mehr als ein Drittel. Tendenz steigend. Lydia Herms hat versucht, hinter die Fassade aus Puder und Lidschatten zu blicken, und musste dafür mit einem Blick in den Spiegel beginnen.
Von Lydia Herms

Hauptsache die Fassade stimmt!
6:19 min | 18.11. | 9.03 Uhr | SWR2
Die Fassade hat einen schlechten Ruf. Denn sie steht fürs Unechte, Aufgesetzte, Inszenierte. Und sie wird so lange hoch gehalten, bis sie bröckelt. Das gilt vor allem in der Politik. Peter Zudeick über Inszenierung und Fassade im politischen Geschäft.
Von Peter Zudeick

Voir le profil de l'utilisateur

123
Répondre en citant  
L'île comme paradis - le Mar 27 Nov 2018, 08:34



Une petite demi-heure très dense d'histoire culturelle sur Die Insel als Paradies au croisement de plusieurs disciplines : l'histoire, l'ethnographie, la littérature, la mythologie, la philosophie.

Après avoir écouté, voire réécouté, cette émission et, pour mieux s'en imprégner, lu la transcription complète (14 pages), on écoute Vendredi ou les limbes du Pacifique d'une autre oreille et l'on se souvient des propos caricaturaux tenus sur ce forum concernant une rencontre fatale sur une île de la Mer d'Andaman avec encore plus d'incompréhension (quelques réactions ici).

Une émission de la série "Glauben" qui produit chaque semaine des documentaires du meilleur niveau.

*******************
Rappel : L'ensemble des contributions hebdomadaires au forum ''Autres radios culturelles'' Semaine 47, du lundi 19 11 au dimanche 25 11 2018

Voir le profil de l'utilisateur

124
Répondre en citant  
''Mycènes à 17h, c'est intéressant, mais bon...'' (Bellanger's meme) - le Ven 30 Nov 2018, 16:46

"Mycènes à 17h, c'est intéressant, mais bon..."  (cf. Nebmaâtrê Amanakhareqerem, ''c'est intéressant, mais bon...'').

Il se trouve qu'au moment où hier France Culture labourait une énième fois le champ du réchauffement climatique, série qui n'a pas eu l'heur de plaire à Disalvo (cf. Brève tentative... ) et qu'un peu plus tard, Hervé Gardette abordait le sujet, que l'on ne qualifiera que de modérément original vu qu'il infuse le programme du matin au soir, victimes, souffrance, punition des coupables, la station culturelle allemande frontalière, elle, diffusait un débat intitulé Mykene - Glanz und Untergang einer Hochkultur et ce, avec de sacrées pointures :

Dr. Katarina Horst, Archäologin, Badisches Landesmuseum Karlsruhe
Dr. Reinhard Jung, Archäologe, Österreichische Akademie der Wissenschaften, Wien
Prof. Dr. Joseph Maran, Institut für Ur- und Frühgeschichte, Universität Heidelberg.

Gesprächsleitung: Marie-Dominique Wetzel


Débattre, en fin de journée, sur Mycènes, sa culture, ses objets d'art, avec des archéologues ? Ces Allemands ont décidément 20  ans de retard...
Nessie cite ses sources(http://regardfc.1fr1.net/t62-jean-marie-borzeix#606) a écrit:Le Débat [1997] - Comment êtes-vous sortis de la crise des années 80 et de la menace mortelle qu'elle faisait peser sur France Culture ? (...)

J.-M. B. [Borzeix, ex-directeur de France Culture]- (...) Je me souviens qu'alors nous avons très vite pris des initiatives pour réagir, à notre mesure, contre cette évolution. Nous avons renforcé nos programmes de début de soirée en créant des émissions ambitieuses dans le domaine de l'histoire ou de la littérature, par exemple, pour montrer ainsi que le terrain ne devait pas être complètement abandonné au « divertissement ». (...)

Voir le profil de l'utilisateur

125
Répondre en citant  
À 8h30 le matin : ''Georg Cantor und das Universum der Unendlichkeiten'' - le Jeu 06 Déc 2018, 11:09

À 8h30, c'est la série Wissen ("Savoirs",  vous rendez-vous compte !). Avec cette semaine le premier numéro de ''Geniale Mathematiker '' consacré à Georg Cantor und das Universum der Unendlichkeiten* 03 12 2018.

L'émission n'est pas un dialogue improvisé.  Ce n’est pas une table ronde à bâtons rompus.  C'est une présentation construite de la vie et l’œuvre du mathématicien en 28 minutes. En scène : un narrateur, une narratrice, un lecteur des citations, un mathématicien, une mathématicienne, un accompagnement sonore : de l'orgue, du xylophone, des gazouillis d'oiseau. Une transcription complète de 12 pages est comme toujours proposée en pdf.

Une histoire des mathématiques à 8h30 du matin et en podcast sur une radio culturelle, cela va de soi.

* Georg Cantor gilt als Vater der modernen Mathematik. Er entdeckte ein ganzes Universum voller Unendlichkeiten. Dabei machte ihm seine Krankheit schwer zu schaffen.
Ende des 19. Jahrhunderts stieß der Mathematiker Georg Cantor auf etwas Merkwürdiges, und er begann, es zu erforschen. Seine Überlegungen und Erkenntnisse waren verblüffend und unerhört und sollten zur Grundlage der modernen Mathematik werden. Cantor hatte entdeckt, dass manche unendlichen Zahlenmengen zwar "unendlich groß", aber doch irgendwie "verschieden groß" sind: Er hatte herausgefunden, dass es verschiedene Größenordnungen von Unendlichkeit gab. Mit seinen überraschenden Entdeckungen eckte er in der Fachwelt an und wurde isoliert.


*****************

Rappel, l'ensemble des contributions hebdomadaires au forum ''Autres radios culturelles'' :
Semaine 48, du lundi 26 11 au dimanche 02 12 2018

Voir le profil de l'utilisateur

126
Répondre en citant  
Service minimum - le Mer 19 Déc 2018, 23:16

Traduction automatique de l'allemand par DeepL.com/Translator  :

Le principe du désespoir
Pourquoi sommes-nous tous trop noirs ?
"La terre est une vallée de larmes." Les prophètes bibliques l'ont déjà dit, cela correspond aussi à la situation actuelle de l'actualité : toujours seulement crises et guerres, injustices et catastrophes environnementales. Mais cette idée correspond-elle à la réalité ? Objective, les analyses scientifiques arrivent à une conclusion complètement différente : le monde du troisième millénaire est bien meilleur que nous ne le percevons : L'extrême pauvreté diminue dans le monde entier, tout comme la mortalité infantile et le nombre de personnes menacées par la guerre et la faim. Sommes-nous donc infestés d'anxiété lorsque nous consommons des nouvelles ? Avons-nous une image déformée du monde ? Est-ce que tout va aussi mal que ça en a l'air ?



Das Prinzip Hoffnungslosigkeit SWR 2 Forum 19 12 2018
Warum sehen wir alles zu schwarz? [

Es diskutieren:
Prof. Dr. Joachim Bauer, Neurowissenschaftler und Psychotherapeut, Universität Freiburg
Matthias Horx, Publizist, Zukunftsinstitut Wien/Frankfurt
Martin Spiewak, Wissenschaftsjournalist, Die ZEIT
Gesprächsleitung: Martin Durm

"Die Erde ist ein Jammertal." Das haben schon die biblischen Propheten gesagt, es entspricht auch der aktuellen Nachrichtenlage: immer nur Krisen und Kriege, Unrecht und Umweltkatastrophen. Aber entspricht diese Vorstellung der Realität? Objektive, wissenschaftliche Analysen kommen zu einem ganz anderen Ergebnis: Die Welt im dritten Jahrtausend ist viel besser als wir sie wahrnehmen: Extreme Armut geht weltweit zurück, ebenso die Kindersterblichkeit und die Menge der von Krieg und Hunger bedrohten Menschen. Sind wir also beim Nachrichtenkonsum von Angstlust befallen? Haben wir ein verzerrtes Bild von der Welt? Ist alles nur halb so schlimm wie es scheint?

Voir le profil de l'utilisateur

127
Répondre en citant  
Les cantates de Noël de Gottfried Heinrich Stölzel (1690-1749) - le Sam 22 Déc 2018, 10:10

L'émission du jeudi Alte Musik sur SWR 2 était consacrée cette semaine à  Das Weihnachtsoratorium von Gottfried Heinrich Stölzel "Gott schenkt sein Herz der Erden". Très belle découverte de mon côté de ce contemporain de Jean-Sébastien Bach et Händel.

Le 09/12/2004, Gilles Cantagrel, dans ses mémorables "Contes du jeudi" sur France Musique, consacrait un numéro à ce compositeur : Pour un portrait de Stölzel. Cruauté de l'existence, c'est un des numéros que je n'ai pas. Victime, je suis. De qui et de quoi, je ne sais, mais je vais bien trouver quelque chose et quelqu'un...

En attendant, si l'auditeur qui passe par ici (existe-t-il ?) avait ce numéro, ce serait un miracle très bienvenu...

Pour en revenir à l'émission hebdomadaire Alte Musik, le plaisir est grand d'entendre une nouvelle voix. Voilà ce que FC et également France Musique ne savent pas faire : équilibrer l'antenne entre voix régulières et voix de passage (souvent stimulantes).

Le descriptif, toujours traduit automatiquement, sans révision postérieure, par www.DeepL.com/Translator :

"Une découverte fortuite : l'organiste de la cour von Sondershausen a trouvé plus de 300 cantates de Gottfried Heinrich Stölzel sous une banque d'orgue, soit en 1870, plus de 100 ans après le décès du compositeur. La liasse de notes contenait également plusieurs cantates de Noël, qui forment ensemble un Oratorio de Noël. Contrairement à son contemporain Johann Sebastian Bach, Stölzel renonce au récit musical de l'histoire de Noël. Ses textes de cantates sont plutôt des réflexions sur les événements de Noël : un mélange de citations bibliques, de chorals et d'arias et récitatifs librement composés dans un allemand baroque artistique et orné. Stölzel a probablement écrit les textes lui-même".



Ein Zufallsfund: unter einer Orgelbank fand der Hoforganist von Sondershausen über 300 Kantaten von Gottfried Heinrich Stölzel; das war 1870, mehr als 100 Jahre nach dem Tod des Komponisten. Das Notenbündel enthielt auch mehrere Weihnachtskantaten, die zusammen ein Weihnachtsoratorium ergeben. Anders als sein Zeitgenosse Johann Sebastian Bach verzichtet Stölzel auf die musikalische Erzählung der Weihnachtsgeschichte. Seine Kantatentexte sind vielmehr Betrachtungen über das weihnachtliche Geschehen: eine Mischung aus Bibelzitaten, Chorälen und frei gedichteten Arien und Rezitativen in kunstvoll verschnörkeltem Barockdeutsch. Vermutlich hat Stölzel die Texte selbst gedichtet.

Voir le profil de l'utilisateur

128
Répondre en citant  
''Hören ist Lust und Pein'' (à France Culture, surtout ''Pein'') - le Dim 06 Jan 2019, 21:05

Alfred Brendel: "Hören ist Lust und Pein", le 2 janvier 2019.

Trois beaux numéros de Musikstunde de SWR 2 consacrés à Alfred Brendel par Ulla Zierau, une de ses grandes admiratrices. À écouter en ligne jusqu'à mercredi.

Descriptif : "Hamlet am Klavier", "der Philosoph", das hört er vermutlich gerne, die Bezeichnung "Klaviermusikvorleser", die mag er gar nicht. Alfred Brendel, am 5. Januar wird er 88 Jahre alt. Wir würdigen den großen Pianisten und Denker, wir streifen durch seine lange Karriere, hören ihm zu, lesen in seinen Gedichten, verfolgen seine Gedanken über Musik und suchen nach dem Menschen Alfred Brendel.

Voir le profil de l'utilisateur

129
Répondre en citant  
L'Etna - le Dim 13 Jan 2019, 12:11

Blablabla gilet, blablabla doléances, blablabla.  Et pendant ce temps-là... pas un seul jour sans que la terre ne tremble aux pieds de l'Etna dont le flanc sud pourrait bien s'écrouler entraînant le flanc est, ce qui déclencherait un tsunami en Méditerranée. Et pendant ce temps-là sur France Culture, généralités sur la fin du monde et la révolution. Le hors sol quotidien et l'aveuglement devant les sciences, les sciences de la terre par exemple.  Pour la volcanologie, c'est ici.



Wie gefährlich ist der Ätna? SWR 2 Impuls, 11 01 2019

Die jüngsten Aktivitäten des Ätna seit Ende Dezember beschäftigen die Behörden in Süditalien. Worauf muss sich die Region einstellen?

Voir le profil de l'utilisateur

130
Répondre en citant  
''Ce grand malheur, de ne pouvoir être seul''. La Bruyère - le Dim 03 Fév 2019, 18:34

Der Mann in der Menge SWR 2 Hörspiel-Studio, 31 01 2019.

Hörstück von Rainer Römer unter Verwendung der gleichnamigen Erzählung von Edgar Allan Poe und Charles Baudelaires Gedicht "À une passante".

Fascinante création radiophonique de 50 minutes composée d'une lecture scénarisée de "The Man of the Crowd" d'Edgar Allan Poe  et d'"À une passante" de Charles Baudelaire. Récit en allemand entrecroisé d'extraits en anglais et du poème de Baudelaire en français et en traductions anglaise et allemande à plusieurs voix.

Composition sonore : violon, alto, violoncelle, coups d'archets et pizzicati, musique expérimentale rappelant parfois Steve Reich, musique électronique, chanson pop.

La désannonce ne cite pas moins de quinze noms associés à cette création, dont bien sûr l'auteur : Rainer Römer, geboren 1956 in Würzburg, ist Mitglied des Ensemble Modern und Professor für Schlagzeug an der Hochschule für Musik und Darstellende Kunst Frankfurt/M. Daneben realisiert er Musikperformances und -installationen (u. a. mit Alva Noto) sowie musikalische Hörstücke.

Pour mémoire The Man of the Crowd d'Edgar Alan Poe avec en exergue la citation déformée de La Bruyère : "Ce grand malheur, de ne pouvoir être seul". [Original des Caractères : "Tout notre mal vient de ne pouvoir être seuls (...)"].

Voir le profil de l'utilisateur

131
Répondre en citant  
Un JJ : Jean-Joseph Cassanéa de Mondonville - le Sam 09 Fév 2019, 17:53

Après Poe, Barthes et la Bruyère, Jean-Joseph Cassanéa de Mondonville. C'est sûr qu'on ne peut pas faire plaisir à tout le monde...

Très beau numéro de la série "Musique ancienne" (Alte Musik) de SWR 2, la radio régionale culturelle de nos amis du Bade, Jean-Joseph Cassanéa de Mondonville*.

C'était une rediffusion de 2015, le 31 janvier 2019. Une pépite.

Et si Anne-Charlotte Rémond de France Musique nous faisait un petit numéro de Musicopolis sur le compositeur de Grands motets au temps de Louis XV ?

* Der Geigenvirtuose und Komponist Mondonville nahm als königlicher Konzertmeister und Kammerviolinist Ludwigs XV. einen wichtigen Platz im französischen Musikleben des 18. Jahrhunderts ein. Er war Neuerer und Konservator zugleich. Neuerer in seinen Violinsonaten, in denen er dem Klavier einen gleichberechtigten Part zukommen lässt, und in seinem op. 5, in dem er sich bereits dem Klavierlied annähert, Konservator in der ganz eigenen französischen Gattung der "Grand motet". Hier begeisterte er die Zuhörer mit seiner bildhaften Musiksprache bis in die Mozartzeit.

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé 


132
Répondre en citant  
Re: SWR 2, radio culturelle allemande -

SWR 2, radio culturelle allemande     Page 13 sur 14

Haut de page ↑   

Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14  Suivant

Accueil / Autres radios culturelles

Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum